Édition du 20 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Action communautaire autonome

Turbulences sociales : Des groupes populaires occupent la 3e Avenue

Québec, Le 3 juin 2019 – De nombreux groupes populaires répondent à l’appel du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) en occupant la 3e avenue, entre la 5e et la 6e rue, aujourd’hui de 15h30 et 18h30. Différents groupes communautaires et sociaux sont sur place afin d’échanger avec la population et de présenter les luttes qui les animent au quotidien. Soulignons la participation de Wartin Pantois qui a accepté de participer aux Turbulences sociales en dévoilant sur place une œuvre interactive.

Turbulences sociales

Le sexisme persistant et la montée du racisme et de l’intolérance contribuent énormément à l’augmentation des clivages sociaux. À cela s’ajoutent des manifestations du dérèglement climatique qui touchent et toucheront de façon disproportionnée les personnes les plus vulnérables de la société. De nombreux groupes sociaux s’inquiètent de la dégradation de la qualité de vie en général et rappellent que la justice sociale doit être au cœur des préoccupations. « Turbulences sociales, c’est une réappropriation collective et communautaire d’une voix publique pour réaffirmer notre droit de manifester, pour se solidariser, pour apprendre et pour faire connaître nos luttes et nos revendications pour une société plus juste, plus équitable où les droits de toutes les personnes qui forment notre communauté sont pleinement respectés », explique Jonathan Carmichael, porte-parole de l’évènement.

L’éducation populaire autonome, un moyen de reprendre du pouvoir sur nos vies

L’éducation populaire, c’est au cœur de l’action des groupes membres du RÉPAC 03-12. L’approche repose sur l’idée qu’il est possible, en tant que collectivité, d’agir sur notre milieu, de changer les choses, d’améliorer notre sort. « Au RÉPAC, on croit que tout changement doit partir des gens eux-mêmes, c’est pour ça qu’on tente toujours de ramener les enjeux sociaux ou environnementaux dans la rue, proche du quotidien des gens. Dans le fond, Turbulences sociales c’est une forme de réappropriation de l’espace commun, un espace pour discuter, pour apprendre comment vit l’autre, un espace pour briser l’isolement et reprendre du pouvoir sur les enjeux qui nous touchent », a déclaré Naélie Bouchard-Sylvain, porte-parole du RÉPAC.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Action communautaire autonome

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...