Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Unifor luttera contre les changements défavorables aux travailleuses et travailleurs apportés à la Loi relative aux relations de travail du Nouveau-Brunswick

FREDERICTON, NB, le 28 nov. 2022 - Unifor, le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, est résolument solidaire des travailleuses et travailleurs du secteur public du Nouveau-Brunswick et de leurs syndicats face à la législation défavorable aux travailleuses et travailleurs et aux syndicats du gouvernement Higgs visant à modifier la Loi relative aux relations de travail dans les services publics.

« Il est profondément inquiétant de voir le gouvernement Higgs tenter de priver les travailleuses et travailleurs de droits avant des négociations majeures avec les travailleuses et travailleurs clés du secteur public de la province l’année prochaine, a déclaré Jennifer Murray, directrice de la région de l’Atlantique. Les syndicats n’ont pas toléré les pressions législatives, en Ontario, du premier ministre Ford et nous ne les tolérerons certainement pas au Nouveau-Brunswick. »

Le syndicat s’insurge particulièrement contre l’intention du gouvernement de s’autoriser le recours à des briseurs de grève en cas de grève ou de lock-out dans le secteur public.

« Le ministre du Travail, Trevor Holder, a été cité à l’Assemblée législative comme ayant déclaré qu’il n’appuierait jamais une loi en faveur des briseurs de grève, mais n’est-ce pas ce à quoi revient le fait d’embaucher des travailleuses et travailleurs extérieurs non syndiqués comme remplaçants pendant un conflit de travail ? C’est la définition même du recours à des briseurs de grève et si le ministre du Travail ne le comprend pas, nous aurons de plus grands problèmes dont nous devrons discuter », a déclaré Mme Murray.

Unifor a plaidé en faveur d’une législation anti-briseurs de grève dans l’ensemble des provinces et territoires du Canada. En mars 2022, le gouvernement fédéral s’est engagé à promulguer une loi anti-briseurs de grève dans les secteurs sous réglementation fédérale d’ici à la fin de 2023, mais le syndicat fait pression pour une mise en œuvre plus rapide par le biais d’un processus consultatif avec le ministre fédéral du Travail, Seamus O’Regan.

« Le gouvernement Higgs a l’audace de faire état d’un excédent massif de 777 millions de dollars pour ensuite faire demi-tour deux mois plus tard et faire la guerre à ses travailleuses et travailleurs - c’est un véritable coup de massue pour les gens de cette province, a déclaré Mme Murray. Les travailleuses et travailleurs du Nouveau-Brunswick en ont assez, et ils lutteront contre cette situation avec l’ensemble du mouvement syndical à leurs côtés. »

Pour plus de renseignements sur la campagne du syndicat en faveur d’une loi anti-briseurs de grève, visitez unifor.org/fr/antibriseurs.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...