Édition du 29 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Dernière mise à jour du nombre de ménages locataires sans bail au 2 juillet (FRAPRU)

MONTRÉAL, le 2 juill. 2020 - Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), qui a présenté ce matin son bilan de la journée des déménagements, prend bonne note de l’annonce aujourd’hui, par la Société d’Habitation du Québec, que le travail d’accompagnement auprès des ménages locataires demandant de l’aide pour se loger se poursuivra tant et aussi longtemps que de telles demandes s’exprimeront. L’organisme comprend que dans les municipalités où il n’y a pas de service d’aide les citoyennes et les citoyens pourront continuer à s’adresser au Centre des relations avec la clientèle de la SHQ au 1 800 463-4315. Le FRAPRU demande au gouvernement de publiciser largement cette information. Alors que les critères d’admissibilité aux suppléments au loyer d’urgence peuvent être restrictifs à certains égards, il demande également que les locataires risquant une éviction dans les prochaines semaines parce que n’ayant pu payer leur loyer durant le confinement, n’en soient pas exclus.

Le nombre de ménages locataires toujours sans bail et en recherche de logement au lendemain du 1er juillet est le plus élevé depuis 2003. Selon les données recueillies par le FRAPRU en fin de journée, ils sont plus de 350, dont 182 à Montréal, 5 à Longueuil, 34 à Laval, 12 à Châteauguay, 42 à Sherbrooke, 34 à Québec, 17 à Drummondville, 13 sur le territoire de Lanaudière Sud (Terrebonne, L’Assomption, Repentigny et Mascouche). Ce chiffre est encore plus important, si on y ajoute les données supplémentaires recueillies par les organismes communautaires, notamment dans les territoires où l’aide publique est morcelée, voire inexistante.

Le FRAPRU demeure très inquiet pour l’avenir si le gouvernement québécois ne met pas en place les mesures adéquates pour mieux protéger les ménages locataires et ne finance pas rapidement le logement social à la hauteur des besoins. Selon le regroupement, l’habitation sociale est une composante indispensable du filet social, particulièrement en période de pandémies et de crises économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...