Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

14e jour de la grève des ingénieurs de la Ville de Montréal : Les chantiers de Montréal sont en péril

MONTRÉAL, le 15 juin 2021 - Aujourd’hui marque le 14e jour consécutif de la grève générale illimitée des ingénieurs de la Ville de Montréal.

Le SPSPEM n’explique pas la passivité de l’administration Plante devant la multiplication des chantiers et des projets qui sont laissés à l’abandon. Les projets d’infrastructures adoptés au Conseil municipal de juin ne pourront pas être réalisés cette année, à moins d’une entente avec ses ingénieurs. Il en va également de plusieurs projets importants adoptés en mai. En tout, il y a pour 180 M$ de projets d’infrastructures qui sont en péril, particulièrement ceux destinés à la qualité et à l’approvisionnement en l’eau. L’état des routes sera également durement affecté. La grande majorité des travaux de revêtement sont ou seront annulés. Une situation qui plongera inévitablement Montréal dans une logistique insoutenable lorsque viendra le temps de redémarrer ces chantiers.

« Nous savons depuis longtemps que l’administration Plante ne se soucie pas de ses ingénieurs, mais qu’elle adopte la même indifférence pour les Montréalais coincés dans des chantiers perpétuels, ça, c’est très surprenant. Je lance un appel à la raison. » a soutenu Marie-Eve Dufour, présidente du SPSPEM.

Valérie Plante se contredit et offre 0% aux ingénieurs

La mairesse Plante avait déclaré aux médias le 2 juin dernier : « Je souhaite trouver une solution. […] J’espère qu’on va se rencontrer au milieu et on fera tout le travail pour le faire. » Pourtant, depuis le début du conflit de travail, elle n’a jamais bonifié son offre salariale, pas même d’un seul dollar. De leur côté, les ingénieurs sont prêts à négocier mais se butent à une obstination inexplicable.

« Depuis 14 jours, les ingénieurs de la Ville de Montréal manifestent pour le renforcement de l’expertise interne. Nous sommes consternés par l’attitude de l’administration Plante qui demeure complètement insensible à la situation et qui n’a rien changé de son offre depuis le début du conflit. À quand du leadership politique à l’Hôtel de Ville pour régler ce conflit ? » a déclaré Marie-Eve Dufour, présidente du SPSPEM.

Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM)

Fondé en 2002 à la suite des fusions municipales sur l’île de Montréal, le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal regroupe les ingénieurs, les arpenteurs-géomètres, les chimistes et les médecins vétérinaires œuvrant à l’emploi de la Ville. Outre de défendre les intérêts professionnels de ses membres, le SPSPEM travaille à maintenir des relations de travail efficaces et harmonieuses avec l’employeur dans le but de favoriser une prestation de services professionnels de qualité aux Montréalaises et Montréalais.

Le SPSPEM a déposé le 30 avril 2014 un mémoire à la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction afin de suggérer des pistes de solutions concrètes pour rétablir un système de saine gestion des projets à la Ville de Montréal en reconnaissant l’apport de l’expertise de ses ingénieurs et la valeur de leur opinion professionnelle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...