Édition du 16 avril 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Des briseurs de grève à l'Université de Montréal ? La tension monte (SCFP)

MONTRÉAL, le 26 mars 2019 - Les techniciens en mécanique du bâtiment et les mécaniciens en machines fixes de l’Université de Montréal qui sont en grève depuis le 14 mars sont en beau fusil.

Les grévistes ont découvert la semaine dernière que l’Université de Montréal a recours à des briseurs de grève, alors que le Code du travail interdit l’utilisation de personnes physiques autres que les cadres, sous certaines conditions, pour effectuer les fonctions dévolues aux salariés en grève ou en lock-out.

La situation a été dénoncée au ministère du Travail. Un enquêteur a été dépêché sur place et tout semble indiquer que son rapport qui sera remis aux parties d’ici quelques jours va corroborer la version syndicale.

« C’est quand même désolant que l’Université de Montréal, une institution prestigieuse qui se targue d’être parmi les meilleurs employeurs au Canada semble recourir à des moyens douteux et archaïques plutôt que de négocier de bonne foi avec le syndicat. C’est scandaleux ! », a déploré Sylvain Chicoine, président du SCFP 1186.

Il est à noter que les 18 ouvriers spécialisés sont sans convention collective depuis avril 2015. Ils avaient rejeté presque unanimement l’offre finale de l’employeur pour le renouvellement de leur convention collective, le 5 mars dernier.

Les points d’achoppement principaux sont la sous-traitance, la durée de la convention collective et la possibilité d’accumuler les heures supplémentaires dans une banque de temps.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...