Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Deuxième entente collective des responsables d'un service de garde - La RSG de la FIPEQ-CSQ annoncent une première journée de grève le 7 juillet prochain

MONTRÉAL, le 19 juin 2014 - Les responsables d’un service de garde affiliées à la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) tiendront une journée de grève le 7 juillet prochain. En réaction aux réponses reçues à la table de négociation, elles se mobiliseront afin de faire pression sur le gouvernement et de sensibiliser la population quant à l’intensification des moyens d’actions.

Fermeture à double tour du ministère de la Famille

Le comité de négociation de la FIPEQ-CSQ est très insatisfait des réponses reçues par le ministère de la Famille lors de sa dernière rencontre, le 13 juin dernier. « Le MF fait preuve d’un grand manque d’ouverture sur les questions relatives à la place des bureaux coordonnateurs et aux décisions qu’ils prennent à l’égard des RSG. Cette question est source de grande frustration pour les RSG membres de la FIPEQ-CSQ. Depuis les premières rencontres de négociation, la FIPEQ-CSQ insiste pour qu’une solution satisfaisante à ces problèmes soit négociée », explique Mélanie Lavigne, première vice-présidente à la FIPEQ-CSQ et déléguée au comité de négociation.

Intensification des moyens d’action

« Malheureusement, avec la réaction du gouvernement libéral à nos demandes, nous ne pouvons rester muettes. Nous avons donc décidé d’intensifier nos moyens d’action avec l’objectif d’exercer une réelle pression sur le gouvernement et à la table de négociation », a précisé Kathleen Courville, présidente de la FIPEQ-CSQ.

Mandat de grève en poche

La FIPEQ-CSQ tient à mentionner qu’à la suite d’une tournée d’assemblées générales qui s’est tenue à travers le Québec, les membres ont lancé un message clair en se prononçant à 90 % en faveur d’un mandat de grève.

Rappelons que les 13 600 RSG de la FIPEQ-CSQ sont en discussion depuis le 15 octobre 2014 et qu’elles ont déposé leurs demandes monétaires le 13 juin dernier. Les discussions sur les sujets prioritaires, notamment l’inefficacité du régime de relations de travail actuel, leur autonomie professionnelle, le respect de la vie privée et la rémunération juste et équitable de leur travail, sont toujours en cours.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...