Édition du 17 septembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

LGBT

La 6e Marche Trans demande l'accès universel aux soins trans-affirmatifs

TIOHTIA:KE / MONTRÉAL, 31 juillet 2019 – Le collectif Euphorie dans le genre organisera la 6ème Marche Trans prenant place à Tiohtia:ke/Montréal, le 4 août 2019. Cette année, les revendications de la marche se feront autour de l’accès universel aux soins trans-affirmatifs. Le rassemblement débutera à la Place de la Paix à 14h, et sera continué par une marche vers le parc Charles S. Campbell, ou un BBQ communautaire sera offert.

« Chaque année où les secteurs public et privé prennent du retard pour éliminer les pratiques transphobes est une autre année d’incertitude et de précarité pour les personnes trans et non binaires vivant au Québec », affirme Rae Dooley, membre du collectif Euphorie dans le genre.

Les revendications de cette année mettent de l’avant des demandes concernant les soins de santé et les services sociaux au Québec, demandant l’implantation de mesures gouvernementales et institutionnelles concernant l’adoption d’un modèle de consentement informé, l’accès universel, ainsi qu’une couverture complète par la RAMQ pour tous les soins trans-affirmatifs. Les revendications demandent que ces mesures soient co-construites avec des membres divers des communautés concernées.

« Dans tous les sphères de la santé et des services sociaux, l’accès à des soins adéquats donnés par des professionel·le·s qualifiées est toujours extrêmement limité pour toutes les personnes trans. », spécifie Harley Vescio, membre du collectif Euphorie dans le genre. Plus précisément, les revendications de cette année mettent de l’avant les besoins de groupes spécifiques pour qui l’accès aux soins est plus difficile ou impossible, incluant les jeunes, les personnes à faible revenu, les personnes résidant dans des régions éloignées du Québec, les personnes migrantes, les personnes ayant des dossiers en psychiatrie et/ou en des diagnostics en santé mentale, les gens en situation d’handicap et les personnes âgées.

« Les soins transaffirmatifs qui sont actuellement difficilement accessibles ou qui ne sont pas couverts par le gouvernement — que ce soit l’orthophonie, les accessoires d’affirmation du genre ou la conservation des gamètes — sont essentiels au bien-être, à la santé et à la sûreté des membres de nos communautés. », spécifie Harley Vescio

« C’est la sixième année consécutive que nous nous rassemblerons pour exiger l’accès aux soins de santé et aux services sociaux, l’inclusion des personnes non-binaires et l’égalité pour les migrant·e·s trans, entre autres, toutes des mesures qui ont le potentiel de sauver et de changer des vies. », précise Rae Dooley. Cette année, les revendications ont été élaborées avec des organismes dirigés par des personnes trans et sont co-signées par de nombreux organismes communautaires qui offrent des services aux membres des communautés trans.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : LGBT

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...