Édition du 23 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Consultation du Ministère des Ressources Naturelles

Quel avenir énergétique pour le Québec ?

Le 4 juillet dernier, la ministre des Ressources naturelles du Québec, Martine Ouellet, a lancé une consultation sur les « enjeux énergétiques du Québec ». Ainsi, du 4 septembre au 9 octobre prochains, la population est invitée à faire connaître son point de vue sur le document de consultation produit par le gouvernement.

Intitulé De la réduction des gaz à effet de serre à l’indépendance énergétique du Québec le document gouvernemental veut nous entraîner vers l’acceptation enthousiaste de l’exploitation du pétrole québécois et à l’importation du pétrole sale des sables bitumineux tout en prétendant que ces décisions seront de nature à réduire davantage nos émissions de gaz à effet de serre (GES). D’ailleurs, la ministre a déclaré au Devoir qu’il est possible de produire du pétrole et réduire les GES. « Ce n’est pas parce qu’on va exploiter du pétrole au Québec qu’on va augmenter notre consommation. On peut tout à fait diminuer notre consommation et exploiter au Québec. » 1 La ministre a aussi souligné l’apport économique que représente l’importation de pétrole des sables bitumineux de l’Alberta. Tout cela sans y voir de contradiction avec la nécessité urgente de réduire les gaz à effet de serre.

Alors, cette consultation va servir à quoi ? L’objectif semble évident : vendre l’idée de continuer à utiliser les énergies fossiles et en contrepartie tenir un discours trompeur sur le développement des énergies propres et l’augmentation des économies d’énergies. Le gouvernement du Parti Québécois continue de décevoir.

L’heure est à la mobilisation

Plusieurs groupes ont exprimé leur opposition à plusieurs des énoncés du document de consultation. Ils sont bien décidés à participer à cette consultation pour faire valoir leurs arguments en faveur d’une autre vision énergétique pour le Québec. Québec solidaire vient de se positionner sur le projet de pipeline Énergie Est de Trans-Canada Pipeline. Pour le président, Andrès Fontecilla, les promoteurs de ce projet font miroiter des emplois et des retombées économiques qui sont minimes et de nature à embrouiller la réflexion sur l’avenir que nous voulons.

La période de consultation itinérante dans quinze régions du Québec doit être l’occasion de faire connaître l’opposition du plus grand nombre aux projets d’exploration et d’exploitation de pétrole et de gaz. Il est inconcevable que le gouvernement du Québec envisage de poursuivre une politique énergétique incompatible avec les intérêts de la population qui adhère largement à l’idée que notre environnement et notre santé soient respectés coûte que coûte d’autant plus que les alternatives sont nombreuses.

Les personnes et les organisations qui sont conscients de l’importance de mettre de côté les intérêts économiques des financiers dans le secteur de l’énergie, doivent intervenir massivement. Les moyens dont disposent ces financiers sont considérables, mais la force de nos interventions individuelles et collectives peut venir à bout de ce pouvoir qui vise d’abord et avant tout la croissance de ses profits à court terme. Après la catastrophe de Lac-Mégantic, les citoyennes et les citoyens du Québec ne peuvent simplement regarder passer le train. Nous avons une occasion d’agir et d’exprimer concrètement notre solidarité pour un Québec vert et solidaire avec la commission itinérante. Plus il y aura d’interventions exigeant une autre politique énergétique pour sortir le Québec du pétrole, plus nous aurons de chances de bloquer efficacement les projets pétroliers et gaziers rétrogrades qui nous pendent au bout du nez.

Serge Roy
Québec, 5 août 2013.

NOTE  

Pour participer aux consultations, connaître le calendrier des séances de la commission dans les différentes villes et prendre connaissance du document de consultation, visiter la page de la commission de consultation sur les enjeux énergétiques du Québec : http://consultationenergie.gouv.qc.ca

Serge Roy

Militant de Québec solidaire Capitale-Nationale et de divers groupes sociaux. Il a été président national du Syndicat de la fonction publique du Québec de 1996 à 2001.

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...