Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Crise du logement - 300 logements vides attendent Québec et Ottawa, plaide Québec solidaire

MONTRÉAL, le 3 sept. 2020 - Alors que la crise du logement donne naissance à un campement de fortune, près de 300 logements HLM à Montréal demeurent vides faute d’argent pour les entretenir, dénoncent la porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, et le député de Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla.

En face des Habitations Beaudry, un complexe de HLM barricadé dans le quartier Centre-Sud de Montréal, Manon Massé est catégorique : la situation est devenue critique.

« Pendant que les gens dorment dehors parce qu’ils n’arrivent plus à se loger, des centaines de logements HLM sont barricadés parce que nos gouvernements les ont laissé tomber en décrépitude. Il faut rénover ces logements et investir pour empêcher des centaines d’autres HLM en mauvais état de se faire barricader à leur tour. En pleine crise du logement, rester les bras croisés plus longtemps, c’est inviter l’itinérance dans nos rues », prévient la porte-parole de Québec solidaire.

Près de 300 logements HLM sur l’Île de Montréal sont vacants. Dès l’année prochaine, des centaines d’autres logements pourraient connaître le même sort. Alors que 23 000 ménages montréalais attendent un logement social, la moitié d’entre eux sont en mauvais ou en très mauvais état.

« 30 ans de négligence gouvernementale, c’est ça que ça donne : des HLM qui tombent en ruine, un campement de fortune qui s’installe en plein coeur de Montréal et des listes d’attente record pour obtenir un logement social. La CAQ n’a même pas réussi à livrer 2000 des 15 000 logements promis d’ici la fin de son mandat. Au lieu se magasiner une crise de l’itinérance, le gouvernement peut créer des opportunités économiques pour les Québécoises et les Québécois en relançant la construction de logements sociaux. Quel bilan veut la CAQ ? D’autres campements de fortune ou la relance de notre économie ? » demande Andrés Fontecilla.

La CAQ doit durcir le ton face à Ottawa

Les 2,5 milliards $ pour le logement bloqués par Ottawa démontrent bien l’incapacité de la fédération canadienne à répondre aux besoins sociaux du Québec. Québec solidaire appelle la ministre de l’Habitation, Andrée Laforest, à faire pression sur le fédéral pour récupérer l’argent qui dort à Ottawa.

« Le fédéral a économisé en laissant nos HLM tomber en ruine et maintenant, il prend cet argent-là en otage parce qu’il veut nous dire quoi faire avec. C’est assez ! La job d’un gouvernement nationaliste, c’est de monter au front et dire clairement à Justin Trudeau : si vous ne transférez pas les sommes qui nous sont dues sans conditions, vous allez mettre des gens à la rue. La ministre Laforest sait qu’il y a urgence, qu’est-ce qu’elle attend pour durcir le ton ? » lance le député de Laurier-Dorion.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...