Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Premières Nations

Déclaration du Conseil des femmes élues de l'APNQL

WENDAKE, QC, le 1er oct. 2020 - Le Conseil des femmes élues de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) souhaite réagir au décès tragique de Mme Joyce Echaquan. Il nous apparaît inconcevable qu’une telle situation survienne, un an après que les travaux de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec : écoute, réconciliation et progrès (CERP) aient souligné dans leur rapport final, à quel point les Autochtones vivent du racisme et de la discrimination à l’intérieur des services de santé.

S’il est vrai que c’est la responsabilité de tout citoyen de dénoncer et de s’opposer vivement à des gestes discriminatoires et racistes, il est tout aussi vrai que le gouvernement du Québec est imputable de ne pas avoir adressé plus rapidement les situations qui lui ont été partagées dans le cadre de la Commission Viens.

En 2020, dans une société aussi évoluée que le Québec, il est pour le moins questionnable que les Premières Nations aient à subir des services de santé à deux vitesses. Le Conseil des femmes élues de l’APNQL interpelle le gouvernement du Québec sur la question, afin qu’il explique pourquoi nous en sommes encore là un an plus tard.

Le Conseil des femmes élues trouve important toutefois de reconnaître le travail exemplaire de certains membres du personnel œuvrant dans le système de santé. Certains médecins, infirmier.e.s ou préposé.e.s aux bénéficiaires offrent des services sans reproche et nous en sommes reconnaissantes.

Cependant, les mauvais traitements guidés par le racisme, préjugés et stéréotypes, eux, doivent cesser. Impérativement. Personne ne devrait avoir à subir cela et surtout pas à l’intérieur des services publics qui sont censés exister pour soigner ou protéger les gens.

Les dernières semaines nous ont démontré hors de tout doute que nous avons plusieurs alliés dans la population québécoise et nous comptons sur leur engagement pour nous aider à dénoncer ces situations et d’y apporter les changements sociaux nécessaires, afin que tous puissent bénéficier de services adéquats en respect de la dignité humaine.

Le Conseil des femmes élues offre ses plus sincères condoléances à la famille de Joyce Echaquan, à la communauté de Manawan ainsi qu’à toute la Nation atikamekw.

Conseil des femmes élues de l’APNQL

Le Conseil des femmes élues de l’APNQL est composé de toutes les femmes dûment élues à des postes de chefs ou conseillères de chacune des communautés des Premières Nations au Québec et au Labrador. Le Conseil des femmes élues de l’APNQL vise une perspective équitable des relations hommes-femmes au sein de la Table de chefs de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, des communautés des Premières Nations au Québec, ainsi qu’au sein de toutes les entités traitant avec les Premières Nations qui reconnaissent, respectent, et soutiennent le rôle des femmes dans des positions de leadership.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Premières Nations

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...