Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Le RÉPAC sera en grève pour la justice sociale et climatique !

Québec, 21 septembre. À l’instar de milliers d’étudiant-e-s et de syndicats, des dizaines de groupes communautaire membre du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) seront en grève le 23 septembre prochain afin de participer à la grande manifestation régionale revendiquant la sortie des industries fossiles en 2030 ainsi que le réinvestissement massif dans le filet social.

Protéger l’environnement c’est également agir pour le bien-être de la population

Les données s’accumulent pour démontrer que les changements climatiques ne touchent pas tout le monde de la même façon. Les femmes, les personnes aînées, les personnes racisées, les premiers peuples et les plus pauvres seront plus durement touchés, comme ce fut le cas pendant la pandémie. Le système économique dans lequel nous vivons a créé un terreau fertile à la destruction de l’environnement et à l’exacerbation des inégalités socio-économiques. Le prochain gouvernement va prendre des décisions cruciales pour notre avenir à tous et à toutes. « Si certain-es politicien-nes jouent le jeu de la partisanerie en faisant passer les expert-e-s du climat pour des idéologues, la crise climatique se déroule sous nos yeux que l’on vote à gauche ou à droite. Continuer d’investir dans le gaz naturel, relancer l’exploration, favoriser l’étalement urbain et le transport individuel, c’est contribuer directement au déclin de nos conditions de vie, » s’indigne Naélie Bouchard-Sylvain, porte-parole du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12).

La grève est nécessaire

Pour les groupes communautaires, membres du RÉPAC 03-12, le recours à des fermetures ou des réductions de services afin de participer aux mobilisations sur la justice climatique et sociale est devenu incontournable. « Tant que le gouvernement ne prendra pas le consensus scientifique au sérieux et qu’il continuera d’effriter notre filet social, il est de notre responsabilité de tout faire pour lui faire comprendre l’urgence d’agir et combien nous prenons cet enjeu au sérieux. Il en va de la qualité de vie de tous et de toutes ! » poursuit la porte-parole.

Les groupes demandent au gouvernement de :

1) Bannir les énergies fossiles d’ici 2030, autant en termes de production, de transformation, d’exportation que d’importation.

2) Taxer massivement la richesse et réinvestir massivement dans le filet social, afin d’assurer des conditions de vie décentes pour toutes et tous.

Les groupes communautaires tiendront une zone de grève en avant-midi du 23 septembre au Parvis de l’Église Saint-Jean-Baptiste et invitent l’ensemble de la population à participer à la grande manifestation régionale qui débutera à 13h au Parc des Braves et qui se dirigera vers l’Assemblée nationale du Québec.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...