Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Planète

Climat. Le Bangladesh et l’Inde face à de graves inondations

Sylhet, grande ville du nord-est du Bangladesh, est quasiment coupée du monde après des pluies diluviennes. En Inde, les inondations ont fait au moins 17 morts en 24 heures.

Tiré de Courrier international.

La situation est grave et elle va empirer. « Aucun signe d’amélioration en vue pour Sylhet », résume le Daily Star en parlant de la ville de 500 000 habitants au nord-est du Bangladesh affectée par de violentes inondations cette semaine. La foudre qui accompagne les nombreux orages a fait 21 morts depuis vendredi. Des dizaines de milliers de familles se retrouvent sans-abri alors que de fortes pluies sont attendues dans les prochaines heures, à Sylhet et dans le district voisin de Sunamganj.

« Les habitants de Sunamganj et Sylhet sont perdus dans l’eau jusqu’à la taille à l’intérieur et à l’extérieur de leur maison », décrit Prothomalo, dressant un tableau apocalyptique. « Des hôpitaux aux services d’incendie, des entrepôts alimentaires aux services d’urgence, la plupart des institutions sont sous l’eau (...) Il y a une grave pénurie d’eau potable. L’administration locale a du mal à faire face. La situation est telle qu’une équipe du ministère de la santé n’a pas pu entrer dans la ville de Sylhet en raison de l’eau hier ». Elle a fait demi-tour en direction de Dacca, la capitale.

L’armée a été appelé en renfort pour assister des habitants confrontés aux inondations les plus graves dans cette région depuis un siècle, indique le Daily Inquilab. « Les égouts débordent dans les maisons. Une panique extrême règne parmi la population locale et les commerçants (...) Beaucoup cherchent refuge mais il n’y aucun endroit sec. L’eau est même entrée dans les centres d’accueil », ajoute le quotidien. « La ville est devenue pratiquement isolée du reste du pays ».

L’aéroport a été fermé à cause de l’eau qui s’approche des pistes, la gare également. « Et les routes pourraient bientôt suivre », prévient le Daily Star. Selon le journal, Sylhet risque de devenir inaccessible d’ici deux jours. La ville est inondée à 80 % constate Bangladesh Pratidin. Privée de réseau téléphonique, Sylhet doit aussi faire sans électricité « à l’ exception de certaines zones en haute altitude », précise le Daily Sangram. Le courant est coupé depuis jeudi. « Ces zones dépendent désormais de la lumière des bougies. Mais il y a aussi pénurie dans ce domaine ».

Au moins deux millions d’Indiens affectés

Prothomalo a interviewé Saiful Islam directeur de l’institut de l’eau et de la gestion des inondations. Il rappelle qu’elles sont récurrentes au Bangladesh - un pays de 160 millions d’habitants en basse altitude - « en raison de ses caractéristiques géographiques ». Mais le réchauffement climatique est la raison principale derrière les précipitations record observées. Il pointe aussi le rôle de la déforestation et de l’utilisation des terres.

’Inde voisine est également touchée. Dans l’Etat d’Assam, environ deux millions de logements dans 4 000 villages ont été inondés. Samedi soir, Times of India comptabilisait dix-sept morts en vingt-quatre heures dans la région, quatorze dans les inondations, trois autres dans des glissements de terrain. Huit autres personnes, dont trois enfants étaient portés disparus.

Le président Narendra Modi a contacté le ministre en chef de l’Etat pour l’assurer du soutien du pays, rapporte NDTV. La chaîne note par ailleurs que dans l’Etat de Tripura, au nord-est de l’Inde, 10 000 personnes ont déjà vu l’eau envahir leur maison et que la capitale Agartala a enregistré ses troisièmes plus fortes précipitations des soixante dernières années.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Planète

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...