Édition du 21 mai 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le mouvement des femmes dans le monde

Des violations des droits des enfants passées sous silence en raison de la crise de financement à l’ONU

Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU a annulé la tenue d’une session prévue

Dans une décision sans précédent, le Comité des droits de l’enfant de l’ONU a annulé la tenue d’une série de réunions en raison d’un manque de fonds.

Tiré de Entre les lignes et les mots
https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2024/04/28/des-violations-des-droits-des-enfants-passees-sous-silence-en-raison-de-la-crise-de-financement-a-lonu/

Ce déficit est dû au fait que certains États membres ne se sont pas encore acquittés de leurs cotisations.

Il s’agit du dernier exemple en date de la fragilisation du rôle de surveillance des droits humains de l’ONU en raison d’un manque de fonds budgétisés. Ceci fait suite au gel des recrutements au sein de l’organisation mondiale, et à une réduction forcée des enquêtes menées sur le terrain par ses experts en droits humains.

Lors de la session désormais annulée du Comité des droits de l’enfant, des experts devaient s’entretenir – dans un environnement sûr et confidentiel – avec des enfants, des organisations de la société civile et des agences des Nations Unies de la situation des droits de l’enfant dans huit pays.

Cette annulation se traduira par une surveillance diminuée de l’évolution de la situation en Équateur, où l’escalade de la violence et de la criminalité organisée a un impact désastreuxsur les droits des enfants, en particulier des filles dont le droit d’étudier en toute sécurité est menacé.

Cela signifie également que la situation en Éthiopie risque de passer encore plus inaperçue, même si des enfants y sont tués et blessés et font l’objet d’agressions sexuelles ; en outre, des écoles sontattaquées etutilisées par les forces militaires dans le cadre des conflits qui sévissent dans le nord du pays.

Les experts n’auront pas l’occasion d’en apprendre davantage sur certaines filles indonésiennes qui pourraient avoir été contraintes de quitter l’école sous une forte pression, en raison de leur décision de ne pas respecter laréglementation relative au port obligatoire du hijab.

Il sera désormais plus difficile pour le Comité d’en savoir plus sur les mauvais traitements infligés aux enfants dans les centres de détention gouvernementaux en Irak, ou sur la décision du gouvernement de ne pas interdire les châtiments corporelscontre les enfants.

Si le Comité n’est pas en mesure de prendre connaissance de ces problèmes, il ne pourra pas non plus formuler de recommandations en faveur de changements.

Les gouvernements mauvais payeurs qui n’ont pas encore versé leurs contributions au budget ordinaire de l’ONU devraient s’acquitter de leur quote-part, sous peine d’aider les auteurs de violations des droits de l’enfant à se soustraire à leurs responsabilités.

Bede Sheppard
Directeur adjoint, division Droits des enfants

https://www.hrw.org/fr/news/2024/04/05/des-violations-des-droits-des-enfants-passees-sous-silence-en-raison-de-la-crise-de

*****

Abonnez-vous à notre lettre hebdomadaire - pour recevoir tous les liens permettant d’avoir accès aux articles publiés chaque semaine.

Chaque semaine, PTAG publie de nouveaux articles dans ses différentes rubriques (économie, environnement, politique, mouvements sociaux, actualités internationales ...). La lettre hebdomadaire vous fait parvenir par courriel les liens qui vous permettent d’avoir accès à ces articles.

Remplir le formulaire ci-dessous et cliquez sur ce bouton pour vous abonner à la lettre de PTAG :

Abonnez-vous à la lettre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Le mouvement des femmes dans le monde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...