Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Fermetures et compressions dans les médias de l'Est du Québec : retour à la grande noirceur ? (AQRP)

QUÉBEC, le 12 nov. 2014 - L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) des régions du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Les Îles tiennent à exprimer leurs vives inquiétudes concernant les récentes fermetures et compressions budgétaires effectuées dans les médias de l’Est du Québec. L’AQRP demande à tous les élus et députés de ces deux régions de faire front commun et de mettre sur la table des pistes de solution pour que l’accès à une offre d’information régionale, diversifiée et de qualité soit maintenu et protégé.

« Par la fermeture de ces relais d’information régionaux, c’est toute une culture locale qui est secouée. Ces médias témoignent de notre réalité et nous permettent de développer un sentiment d’appartenance entre populations parfois fort dispersées sur le plan géographique. Aussi, est-il nécessaire de rappeler qu’encore beaucoup de personnes aînées n’ont pas accès à Internet et la fin de livraison de ces journaux aura un impact significatif pour eux. Nous ne voulons pas que nos préoccupations soient reléguées aux oubliettes », a déclaré M. Marcel Michaud, président de l’AQRP du Bas-Saint-Laurent.

Rappelons que les publications hebdomadaires régionales touchées au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie sont Le Progrès-Écho et Le Rimouskois de Rimouski, Le Saint-Laurent-Portage de Rivière-du-Loup, La Voix de la Matanie et La Voix gaspésienne, de Matane, de même que Le Riverain, de Sainte-Anne-des-Monts. L’AQRP tient également à saluer le travail des collaborateurs régionaux du quotidien Le Soleil qui sont directement affectés par ces compressions.

« Le rôle des collaborateurs régionaux est notamment de relayer les préoccupations régionales là où sont prises les grandes décisions. Par notre éloignement des grands centres, il n’est déjà pas facile de nous faire entendre alors comment peut-on maintenant croire que nos régions profiteront des mêmes considérations et de la même attention ? Nous demandons aujourd’hui à ce que soient organisées des consultations entre les élus et les citoyens afin de trouver une solution à ce déficit en matière d’information et pour que nos régions ne tombent pas dans une grande noirceur », ajoute M. Georges Kavanagh, président de l’AQRP de Gaspésie-Les Îles.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...