Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Importante entente entre le SCFP et Telus pour renouveler les conventions collectives des employés du Québec !

RIMOUSKI, QC, le 23 déc. 2016 - Le Syndicat québécois des employé(e)s de Telus (SQET 5044), représentant les employés de métier et de bureau, et le Syndicat des agents de maîtrise de Telus (SAMT 5144), représentant les professionnels, ont conclu dans les derniers jours une entente visant à renouveler leur contrat respectif de travail. Les contrats arrivaient à échéance à la fin 2017 dans le cas du SQET et au printemps 2017 dans le cas du SAMT. Il s’agit donc, dans les deux cas, d’un renouvellement anticipé à la suite de l’approche de TELUS faite en octobre aux deux organisations.

D’une durée de cinq ans dans les deux cas, les contrats de travail prévoient des augmentations salariales de 18 %, dont 12 % en sommes forfaitaires versées en début de contrat, 2 % pour chacune des trois dernières années.

Brian Leclerc, président du SAMT, estime « que le renouvellement du contrat suite à des négociations intensives dans un contexte particulier permet de maintenir les acquis et d’assurer un bel avenir ».

Du côté du SQET, le président, Claude Poirier, estime avoir travaillé pour l’intérêt supérieur des membres en profitant de l’occasion provoquée par l’employeur : « Nous avons travaillé très fort au cours des dernières semaines pour tirer le meilleur avantage pour nos membres de l’approche de TELUS ».

Yanick Proulx, conseiller syndical au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), auquel le SQET et le SAMT sont affiliés, estime qu’il s’agit d’une bonne nouvelle en termes de sécurité financière et de bien-être général des membres. « Il s’agit d’une entente qui permet pour les membres du SAMT qui étaient plafonnés de recevoir des augmentations salariales et qui apporte aussi pour les membres du SQET plusieurs gains normatifs, notamment en matière de santé-sécurité, de sous-traitance et de conciliation travail famille. Le SCFP-FTQ a su travailler rapidement et intelligemment au cours des dernières semaines pour obtenir ces ententes » précise-t-il.

Ces deux ententes font en sorte que tous les contrats de travail des employés de TELUS au Canada sont maintenant conclus, puisque le Syndicat des travailleuses et travailleurs des télécommunications (Métallos 1944), de même que les cadres et les non-syndiqués, avaient au cours du mois de novembre conclu leurs ententes respectives. Dans le cas du SQET, 81% des membres se sont prononcés en faveur du renouvellement. L’approbation a atteint 96% dans le cas du SAMT.

Les deux syndicats regroupent plus de 1 500 membres répartis à la grandeur du Québec, mais dont plusieurs travaillent au Bas-Saint-Laurent et en Beauce, deux régions où TELUS est davantage présente au Québec.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...