Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

La municipalité de Saint-Gédéon adopte une résolution contre l'exploitation des gaz de schiste sur son territoire

Le conseil municipal de Saint-Gédéon a adopté une résolution, lundi, dans laquelle il s’engage à n’accorder aucune autorisation d’usage de son eau potable à des entreprises dans le cadre de l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste et du pétrole de schiste. De plus, la municipalité n’entend pas autoriser le prélèvement d’eaux non traitées à partir de son territoire.

Elle interdit également la fracturation hydraulique sur l’ensemble de la municipalité. De plus, cette même résolution demande au gouvernement d’imposer un moratoire sur l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste en plus d’élargir le mandat du BAPE afin d’analyser plus en profondeur les impacts qu’auraient de tels projets. Cette résolution est similaire en tout point à celle que la ville d’Amqui en Gaspésie a adoptée le 21 novembre dernier.

Rencontre d’informations

Devant 70 citoyens de la municipalité de Saint-Gédéon, mardi, le conférencier invité par la Coalition citoyenne gaz de schiste Beauce-Etchemin, Serge Fortier de Bécancour, est venu dénoncer les méthodes cavalières des entreprises qui exploitent ce gaz. Dans un exposé de 90 minutes, M. Fortier a énuméré plusieurs situations où la santé des citoyens a été mise en danger d’abord en Pennsylvanie et par la suite au Québec alors que 18 des 30 forages effectués dans la belle province ont démontré des fuites.

Pour contrer ces compagnies qui exploitent le gaz de schiste, M. Fortier recommande que les citoyens des municipalités touchées refusent de signer toute entente avec les entreprises. De plus, ils sont invités à signer des documents disponibles auprès de la coalition afin d’appuyer la non-acceptabilité sociale du projet. C’est sur ce point que le conférencier a insisté sur le fait que le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, a affirmé que les nouvelles fracturations hydrauliques devront préalablement obtenir « une grande acceptabilité sociale » de la population.

Tiré du site web En Beauce.com

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...