Édition du 18 juin 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

La première ministre albertaine, Rachel Notley, déclenche des élections

Le médium, c’est le message. Or, en mars et en avril 2019, Rachel Notley sera le médium et le message. La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, a déclenché des élections le matin du 19 mars. La cheffe du Nouveau Parti démocratique est populaire auprès des électeurs, mais son parti traîne de la patte derrière son adversaire conservateur, selon des sondages récents. Les Albertains.es se rendront aux urnes le 16 avril, conformément à la loi sur les élections à date fixe léguée par le défunt Parti progressiste-conservateur.

David J. Climenhaga, rabble.ca, 19 mars 2019
Traduction : Sophie Giroux-Tremblay

Au lendemain du discours du trône prononcé par son gouvernement, la première ministre a choisi Calgary pour y faire l’annonce du déclenchement des élections. La plupart des analystes politiques considèrent que la ville constituera le terrain de bataille central de la campagne électorale à venir.

Le discours de la première ministre Notley était optimiste et porteur d’espoir, tout en contrastant vivement avec le Parti conservateur uni (PCU) et son chef, Jason Kenney. L’ancien ministre du gouvernement Harper baigne actuellement dans une série de scandales, y compris sur la manière avec laquelle il a remporté la course à la chefferie du PCU en 2017, les allocations logement reçues lorsqu’il était député fédéral et le type de candidats que son parti attire. Un de ces candidats a dû se retirer de la course le 18 mars après qu’on eut révélé qu’il défendait l’idéologie suprémaciste blanche.

Devant une foule enthousiaste et diversifiée massée au Centre National de musique à Calgary, Rachel Notley était au sommet de sa forme lors de son allocution diffusée en continu sur les réseaux sociaux à travers la province : charismatique, chaleureuse, et pourtant calmement déterminée.

Elle a demandé à la foule — et à la province par le fait même — s’ils étaient prêts à se battre pour une Alberta qui rassemble les gens, et non qui les divise.

Rachel Notley représente désormais l’histoire, le médium à travers lequel les espoirs pour un gouvernement progressiste et honnête en Alberta passent.
J’ignore si on cite encore Marshall McLuhan, le philosophe des médias originaire d’Edmonton qui a inventé l’expression en début de texte, mais ce fut, selon moi, un moment réellement « McLuhanesque » de la politique canadienne. Si cet épisode progressiste en Alberta perdure et croît, ainsi que nous tous avec lui, ce sera parce que le médium est le message.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...