Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé et sécurité au travail

Le conseil municipal de Toronto appuie la campagne « Mettons fin au carnage, appliquons la loi » à 36 voix contre 1

TORONTO, le 2 avril 2014 - « Il s’agit d’une extraordinaire manifestation d’appui en faveur de la prévention des blessures et des décès évitables en milieu de travail », a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos. « Le vote presque unanime de la plus grande ville du Canada pour la campagne Mettons fin au carnage envoie un message clair à la police et aux procureurs chargés de traiter les accidents mortels au travail. »

Dans une remarquable démonstration de soutien en faveur de la santé et de la sécurité en milieu de travail, les conseillers municipaux de Toronto ont voté à 36 voix contre 1 d’appuyer la campagne du Syndicat des Métallos « Mettons fin au carnage, appliquons la loi ». Le maire Rob Ford a été l’unique membre du conseil à voter contre la motion relative à une meilleure application de la loi Westray. À ce jour, le maire Ford est le seul politicien municipal en Canada à voter contre une motion soutenant la campagne.

La campagne du Syndicat des Métallos « Mettons fin au carnage, appliquons la loi » vise à renforcer les amendements au Code criminel consistant à rendre les entreprises, leurs administrateurs et leurs dirigeants criminellement responsables des décès en milieu de travail.

« Nous disposons des outils pour sauver des vies. Utilisons-les », a déclaré Mike Layton, conseiller municipal pour le quartier 19, en faveur de la motion. « Une meilleure application réduira le nombre de décès tragiques de travailleurs. C’est pourquoi le conseil soutien la campagne. »

La motion adoptée par le conseil municipal de Toronto sera également transmise à la Fédération canadienne des municipalités, qui sera invitée à appuyer la campagne nationale.

La « loi Westray » a été adoptée à l’unanimité par le Parlement il y a dix ans. Elle faisait suite à la terrible explosion qui a causé la mort de 26 mineurs, le 9 mai 1992, à la mine de charbon de Westray, dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse, et à une intense campagne de lobbying pour qu’une telle catastrophe ne se reproduise plus (« No more Westray »).

« Mille travailleurs meurent chaque année au travail. Cela représente 9 000 Canadiens qui ont été tués sur leur lieu de travail depuis l’adoption de la loi Westray, sans qu’aucun dirigeant n’ait à passer une seule journée en prison », a déclaré Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l’Ontario. « Nous n’avons jamais cessé de lutter pour que d’autres familles n’aient pas à subir la perte d’un proche. »

La campagne « Mettons fin au carnage, appliquons la loi » exhorte les procureurs généraux des provinces et du gouvernement fédéral à prendre des mesures pour faire appliquer la loi Westray. Le syndicat a organisé des présentations devant les conseils municipaux du pays pour leur demander d’appuyer la campagne.

Le conseil municipal de Toronto se joint aux municipalités d’Hamilton, de Sault Ste Marie et de Sudbury, en Ontario, du comté de Pictou et de Trenton, en Nouvelle-Écosse, et du Lower Mainland ainsi que de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, en appuyant la campagne Mettons fin au carnage du Syndicat des Métallos afin de prévenir les blessures et les décès en milieu de travail.

www.appliquezlaloi.ca/fr

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Sur le même thème : Santé et sécurité au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...