Édition du 16 avril 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Violence faite aux femmes

Le mouvement visant les congés pour violence familiale prend de l'ampleur, selon le Syndicat des Métallos

KIMBERLEY, C-B, le 23 janv. 2017 - La section locale 1-405 du Syndicat des Métallos a conclu une entente de trois ans avec Trickle Creek Resort et la société mère Resorts of the Canadian Rockies, qui comprend des dispositions liées aux congés pour cause de violence familiale pour la première fois.

« Pour la première fois, il y a un libellé qui traite spécifiquement de violence familiale, a indiqué Jeff Bromley, négociateur en chef pour les employés de Trickle Creek Lodge. « Dans un milieu de travail composé principalement de femmes, le processus et la protection décrits dans leur convention collective constituent une bonne ressource à utiliser par l’employé et l’employeur si la situation se produit. »

Le syndicat a également été en mesure de négocier des augmentations salariales de 5 % sur trois ans, ainsi que des améliorations en ce qui a trait aux congés annuels, à la couverture des soins de santé et aux congés de décès. Les membres ont voté pour ratifier la nouvelle entente le 18 janvier.

« Les membres du Syndicat des Métallos ont du succès et sont portés par leur élan entourant les dispositions liées aux congés pour violence familiale, a déclaré Steve Hunt, directeur du Syndicat des Métallos, Ouest du Canada. Les gouvernements provinciaux devront en faire autant, de sorte que tous les employés bénéficieront de cette protection. »

Les dispositions liées aux congés de travail pour cause de violence familiale procurent à ceux et celles qui sont victimes de violence un congé pour régler des questions d’ordre juridique ou médical, pour obtenir des services de counseling ou pour d’autres rendez-vous, et ce, sans nuire à leur emploi. Ces dispositions gardent la confidentialité tout en diminuant la stigmatisation que vivent souvent ceux et celles qui se trouvent dans une situation de violence familiale.

La province du Manitoba a ajouté des dispositions de congés pour violence familiale à la législation en matière de normes d’emploi en 2016. Un projet de loi émanant d’un député est à l’étude en Ontario. Des membres de la section locale 1-207 des Métallos du Rivercrest Care Centre, à Fort Saskatchewan, en Alberta, ont négocié pour la première fois des dispositions liées au congé pour cause de violence familiale (http://www.usw.ca/fr/nouvelles/centre-presse/communiques/les-metallos-realisent-un-libelle-de-convention-sur-la-violence-familiale) et ils ont ratifié leur convention le 18 janvier.

Depuis mars 2016, les membres du Syndicat des Métallos ont réussi à négocier des dispositions portant sur les congés pour violence familiale pour sept conventions dans trois provinces : la Colombie-Britannique, l’Alberta et l’Ontario.

Les efforts axés sur les dispositions liées aux congés pour violence familiale sont menés par une initiative contre la violence du Comité de la condition féminine du Syndicat des Métallos - Mettons fin à la violence contre les femmes et les filles. L’initiative comprend une présentation, des brochures, des rubans blancs à épingler et des affiches.

Les membres du Syndicat des Métallos à l’échelle du pays présentent le programme au cours des réunions des membres du Syndicat et des négociations avec les employeurs afin de les sensibiliser, de briser le silence et de prendre des mesures en vue de mettre fin à la violence contre les femmes et les filles.

La violence familiale contre les femmes et les filles continue de constituer un problème au Canada, considérant qu’une Canadienne sur trois âgée de plus de 16 ans sera victime d’agression sexuelle au cours de sa vie. Des études récentes ont révélé que la violence familiale poursuit souvent les gens jusqu’au travail, mettant en péril leur sécurité et leur emploi. Les négociations collectives peuvent jouer un rôle important en vue d’assurer la sécurité des travailleurs et leur soutien. 

La section locale 1-405 du Syndicat des Métallos établie à Cranbrook, en Colombie-Britannique, est un syndicat diversifié représentant plus de 1 200 travailleurs de scieries, usines de poteaux, coopératives de crédit, services d’assurance, hôtels, stations de ski et travailleurs municipaux de Kootenay-Est et Kootenay-Ouest.

www.metallos.ca/antiviolence 

Syndicat des Métallos

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Sur le même thème : Violence faite aux femmes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...