Édition du 27 février 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les employé.es de bureau d'Énergir se dotent d'un mandat de grève

MONTRÉAL, le 5 mai 2023 - L’unité des employé.es de bureau d’Énergir, affiliée au Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau, section locale 463 (SEPB-463) s’est dotée d’un mandat de grève alors que les négociations sont dans un cul-de-sac.

Dans le cadre de deux assemblées générales, les employé.es syndiqués ont rejeté dans une proportion de 86 % les dernières offres patronales, donnant du même coup le mandat à son exécutif syndical d’entreprendre des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève.

L’unité des employé.es de bureau d’Énergir compte 370 travailleuses et travailleurs. Ces derniers sont sans contrat de travail depuis le 31 août 2020.

« Nous négocions intensivement depuis plus d’un an et force est de constater que nous sommes dans une impasse. Les discussions achoppent au niveau du salaire et de la sécurité d’emploi. Nous avons eu un taux de participation de plus de 60 % aux assemblées générales, ce qui est exceptionnel. Avec un vote à 86 %, nous pouvons affirmer que nous avons un mandat de grève fort de nos membres », explique Marie-Céline Rose, présidente du SEPB-463.

Moyens de pression

Les syndiqué.es d’Énergir en ont assez de discuter, ils veulent un contrat de travail en bonne et due forme.

« Nos membres nous ont clairement exprimé qu’ils en avaient assez de plier aux demandes de l’employeur. Nous n’avons pas encore décidé de notre stratégie de moyens de pression, mais nous avons la mèche courte et il est possible que la gradation des moyens de pression soit de courte durée. Nos membres sont prêts à faire la grève s’il faut en arriver là. Nous privilégions la négociation, mais pour cela il faut de l’ouverture de la part de la partie patronale. C’est inutile de négocier si la direction reste campée sur ses positions », affirme Mme Rose.

Les travailleuses et travailleurs d’Énergir sont assujettis au maintien des services essentiels.

Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB-FTQ)

Le SEPB-Québec est une organisation syndicale composée de 13 sections locales comprenant 15 000 membres, majoritairement des employées et employés de bureau, des employées et employés techniques et des employées et employés professionnels. Le SEPB-Québec est affilié à la FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec.

http://www.sepb.qc.ca/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...