Édition du 29 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Fermeture d’entreprises

Les ex-travailleuses et travailleurs de MABE soulignent le 5e anniversaire de la fermeture de leur usine (Unifor)

MONTRÉAL, le 25 août 2019 - Près d’une quarantaine d’ex-travailleuses et travailleurs de l’usine MABE sont attendus ce matin pour souligner le 5e anniversaire de la fermeture et de la faillite de cette entreprise survenue en août 2014.

« Si les dirigeants de MABE pensent qu’on a oublié, on a des nouvelles pour eux, nous sommes toujours là et nous continuons de nous battre. C’est pourquoi il est important de souligner ce triste anniversaire », a commenté Michel Morin, ancien président de l’unité des travailleurs et retraité.

Rappelons que l’employeur, MABE Canada, avait fermé cette usine en août 2014 et déclaré faillite deux semaines plus tard entraînant une diminution de 22 % - et jusqu’à 35 % dans certains cas - des prestations de retraite de même que la suppression des assurances collectives et vie des retraités. Par la suite, l’entreprise mère MABE, non touchée par la faillite, a poursuivi ses activités commerciales comme si de rien n’était, déclenchant la colère des ex-travailleurs. En réaction, une campagne de boycottage des électroménagers de marques GE, Hotpoint, McLary et Moffat. Cette campagne est d’ailleurs toujours en vigueur.

Un recours collectif en attente

La demande d’autorisation d’un recours collectif pour les retraités et ex-travailleurs est toujours pendante alors que MABE s’y oppose farouchement. Tout récemment, après avoir perdu une demande de rejet du recours, MABE a annoncé son intention de porter cette décision en appel. Le dossier suit donc son cours.

Une usine au long passé

Cette usine faisait partie de l’histoire industrielle de Montréal alors qu’elle a été bâtie par le gouvernement fédéral durant la Seconde Guerre mondiale afin d’y construire, à cette époque, des chars d’assaut. Par la suite, vers la fin des années 40, General Electric l’acquiert et commence la production d’électroménagers. Connue par la suite sous l’appellation CAMCO, l’usine est vendue en 2008 à la compagnie mexicaine MABE. Au cours de toutes ces années, ce sont des milliers de travailleuses et travailleurs qui ont consacré leur vie active à ces entreprises.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Fermeture d’entreprises

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...