Édition du 8 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Manifeste d'économistes atterrés

« La crise économique et financière qui a ébranlé le monde en 2007 et 2008 ne semble pas avoir affaibli la domination des schémas de pensée qui orientent les politiques économiques depuis trente ans » Ainsi débute ce tout petit livre signé par 630 économistes européens.

Dix des mensonges que le néolibéralisme, en Europe comme au Québec, présente comme des évidences y sont démolis. De plus, des mesures concrètes sont proposées en harmonie avec la seule finalité légitime de l’économie à savoir le mieux-être de tous.

Voici quelques-uns de ces mensonges qu’on entend jour après jour, ad nausean dans le discours dominant et démasqués dans ce livre [1] :

  • les marchés financiers sont efficients
  • les marchés financiers sont de bons juges de la solvabilité des États
  • l’envolée des dettes publiques résulte d’un excès de dépenses
  • il faut réduire les dépenses pour réduire la dette publique
  • la dette publique reporte le prix de nos excès sur nos petits-enfant...
    etc

Étant donné que les économistes les plus souvent invités comme « experts » par nos médias, sont généralement ceux qui prônent des mesures permettant l’enrichissement de la minorité de privilégiés, la diffusion faite à cet écrit risque d’être bien mince comparée à celle faite au manifeste des soi-disant lucides. Tout comme a reçu peu d’écho dans la presse dominante, le Forum économique Bâtir des alternatives, organisé par un un regroupement de cinq réseaux d´économistes et tenu à Montréal en février. http://www.pressegauche.org/spip.php?article6667

Nos politiciens asservis qui nous servent encore ce discours pour justifier les coupures dans les services publics, la hausse des tarifs d’Hydro, la hausse des frais de scolarité, etc ne se rendent même pas compte qu’il est "passé date". Pas plus que Moubarak ne se rendait compte que son peuple en avait assez.

Harper et Charest se vantent de donner la priorité à l’économie, comme si cet aspect n’était pas central à tout gouvernement, tout comme le budget familial l’est pour les familles. Devant cette pompeuse "déclaration", je suis toujours étonnée que bien des journalistes restent béats, comme si en disant cela ces politiciens avaient tout dit, et ne posent pas davantage de questions : quelle économie ? celle au service des puissants ou celle au service de la collectivité ? et n’analysent pas davantage dans quelle direction vont les choix proposés.

Le fait qu’au Québec et en Europe, plusieurs économistes se lèvent, unissent leur voix pour dénoncer cette soumission de nos États aux diktats de la droite économique apporte de l’espoir. En contribuant ainsi à donner l’heure juste, de moins en moins de citoyens sont dupes de la propagande néolibérale. En voyant plus clair, ils seront plus en mesure d’élire des gens qui proposent une économie axée sur le bien commun.


[1Manifeste d’économistes atterrés, 70 pages, Les liens qui libèrent, Novembre 2010

Françoise Breault

Après une carrière en enseignement, dont un an avec les Échanges France-Québec, j’ai poursuivi en travail social auprès des familles. Vers l’âge de cinq ans, je me demandais pourquoi il y avait des pauvres et ce que je pouvais faire. Sans en prendre pleinement conscience, cette interrogation m’a habité toute ma vie. Une année en Amérique du Sud ne m’avait toujours pas apporté de réponse. Cela m’a pris du temps à voir clair... Maintenant que la lumière est allumée, je ne peux et ne veux la refermer... Tous les faits, toutes mes lectures me confirment comment le système économique actuel contribue à ce fossé grandissant entre riches et pauvres. Me voici maintenant à ma 3e carrière, celle où je peux mettre tout mon temps et énergie à sensibiliser les gens aux graves enjeux d’aujourd’hui, afin de vivre dans un monde plus juste... « mais nous, nous serons morts mon frère... ».

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...