Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Négo 2023 - Centres de services scolaires francophones - Avec son offre, le gouvernement ignore les besoins du personnel de soutien scolaire

QUÉBEC, le 16 déc. 2022 - Le Comité patronal de négociation des centres de services scolaires francophones vient de déposer son offre à la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ). Le président de la FPSS-CSQ constate « une fois de plus, le gouvernement a ignoré les besoins du personnel de soutien scolaire et il nous sert le même plat froid qu’en 2019 ».

Offres du CPNCF

Le CPNCF veut faire face à la rareté de personnel, favoriser la réussite de tous les élèves et accroître la flexibilité de la gestion administrative. Malheureusement, ces orientations louables cachent des moyens qui ne correspondent pas aux besoins du personnel de soutien scolaire.

En voulant revoir l’affectation du personnel, l’octroi des congés, l’assurance-salaire, les mouvements de personnel, les affectations temporaires, les heures et la semaine de travail et les droits acquis, il veut reculer plutôt que d’avancer.

Demandes de la FPSS-CSQ

Le personnel de soutien scolaire représente 40 % des personnes travaillant dans les écoles de la province. Que ce soient le personnel administratif, manuel, technique, paratechnique ou des services directs aux élèves, ces personnes contribuent à l’éducation en appuyant le travail du personnel enseignant, professionnel et de direction. M. Pronovost déclare « Sans le personnel de soutien scolaire, les écoles et les centres ne pourraient pas fonctionner, les offres patronales ne reflètent pas notre importance et notre apport essentiel en éducation. Nous sommes des incontournables ».

Améliorer la qualité des emplois du personnel de soutien scolaire

Le problème de la pénurie de personnel représente un enjeu majeur pour les membres de la FPSS-CSQ. Nous réclamions des mesures bien précises pour améliorer l’attraction et la rétention du personnel. « Cela passe par des emplois de qualité avec des postes à temps complet, la fin des horaires brisés, la valorisation de tous les emplois de soutien scolaire et la conciliation famille-travail. Il fallait des gestes concrets de la part du gouvernement pour régler ces problèmes et il les a complètement ignorés » indique Éric Pronovost.

D’autres dépôts sectoriels à venir

La FPSS-CSQ représente également du personnel de soutien scolaire des commissions scolaires (CS) anglophones et des CS Crie et Kativik. Nous recevrons les offres du gouvernement le 19 décembre pour les premières et le 21 décembre pour celles du Nord du Québec.

Les rencontres débuteront en janvier

Les rencontres de notre équipe de négociation pour les CSS avec celle du CPNCF débuteront au mois de janvier. La date précise n’est pas encore déterminée. M. Pronovost conclut « nous aurons l’occasion de leur démontrer l’urgence d’améliorer les conditions de travail du personnel de soutien scolaire, il sera essentiel que la partie patronale soit à l’écoute ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...