Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Québec solidaire veut aider les premiers acheteurs

MONTRÉAL, le 29 mars 2022 - En réponse au budget de la CAQ, qui ne propose aucune mesure pour aider les premiers acheteurs à faire face à la surchauffe immobilière, le porte-parole de Québec solidaire en matière d’Habitation, Andrés Fontecilla, prend le taureau par les cornes et présente aujourd’hui un plan afin d’aider les familles québécoises à réaliser leur rêve d’accéder à la propriété.

« Le budget présenté par la CAQ la semaine dernière m’a fait tomber en bas de ma chaise : on dirait qu’il a été écrit dans un monde parallèle où il n’y a ni crise du logement, ni surchauffe immobilière ! Depuis trois ans, François Legault a laissé la spéculation exploser et il a laissé le marché exclure les premiers acheteurs sans lever le petit doigt. Au lieu d’envoyer un signal clair aux jeunes familles dans son budget, la CAQ les a abandonnées à la surenchère une fois de plus en leur disant : ne vous inquiétez pas, le marché va se réguler tout seul. Quel aveu d’impuissance ! » déplore M. Fontecilla.

Afin de pallier à l’inaction de la CAQ, Québec solidaire propose un plan pour les premiers acheteurs afin de les protéger rapidement de la frénésie spéculative. Ce plan comprendrait notamment les mesures suivantes :

- Mise en place d’une taxe sur la spéculation immobilière visant les biens résidentiels revendus moins de cinq ans après leur achat initial ;

= Cette taxe serait retournée aux municipalités où elle est perçue et versée dans un fonds dédié à la construction de logements sociaux.

= Elle ne s’appliquerait pas aux résidences principales.

- Délai minimum pour le dépôt d’une offre d’achat ;

- Offres d’achat transparentes pour contrer la surenchère ;

- Obligation de procéder à une inspection avant achat ;

- Obligation de la garantie légale sauf dans les cas de succession ;

- Limite sur la commission des courtiers immobiliers.

« Le marché immobilier est devenu un vrai Far West : à cause de la pression qui pèse sur les petits acheteurs, certaines familles sont contraintes de faire des offres sans inspection ni garantie légale. Ça n’a pas de bon sens ! Quand il y a des failles dans le marché, c’est le rôle de l’État de les corriger. La CAQ a raté la dernière occasion qu’elle avait avant la prochaine élection de montrer aux gens qu’elle est là pour les défendre. Le 3 octobre prochain, les gens se souviendront que la CAQ a fait de belles promesses, mais qu’elle n’a pas livré la marchandise », conclut Andrés Fontecilla.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...