Édition du 25 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Transport

Sécurité sur la route 117 - La CAQ doit dévoiler son plan d'action, demande Émilise Lessard-Therrien

ROUYN-NORANDA, QC, le 1er nov. 2019 - Suite aux deux incidents survenus en l’espace de quelques heures sur la route 117, qui ont forcé la fermeture de la route pendant plusieurs heures, la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, presse le gouvernement de la CAQ de dévoiler rapidement ses intentions et son plan d’action pour sécuriser la route 117.

« Deux incidents majeurs en l’espace de quelques heures, c’est consternant, mais ce n’est malheureusement pas inhabituel pour les gens de la région. La route 117 est l’une des seules à relier l’Abitibi-Témiscamingue au reste du Québec, alors forcément, lorsqu’un accident survient, la fermeture temporaire de la route a de grosses répercussions sur ses usagers. C’est aussi l’une des routes les plus meurtrières du Québec. Il y a de nombreux tronçons où les dépassements et les courbes sont problématiques. Il faut agir pour remédier à cette situation qui perdure depuis trop longtemps », martèle Mme Lessard-Therrien.

Elle-même coincée sur la route 117 la nuit dernière en raison des deux accidents survenus dans le parc de La Vérendrye et à Val-d’Or, la députée solidaire rappelle que la CAQ a promis en campagne électorale de faire de la sécurisation de la route 117 l’une de ses priorités nationales et régionales, et que depuis un an, aucun plan d’action n’a été annoncé par le gouvernement.

« Ça fait plusieurs mois que l’enjeu de la 117 revient dans l’actualité. Il en a été abondamment question lors de la campagne fédérale, or c’est un dossier qui doit être mené par Québec. J’ai envoyé il y a dix jours une question écrite au ministre des Transports, François Bonnardel, pour lui demander où en était le dossier. Jusqu’ici, nos questions demeurent sans réponse. Le gouvernement manque de transparence : on ne sait toujours pas s’il a un plan d’action pour procéder à des travaux de sécurisation ni s’il y a des échéanciers clairs », déplore Émilise Lessard-Therrien.

« Plusieurs choses peuvent être faites pour améliorer la sécurité de la route 117 : ajouter des voies de dépassement, procéder à la réfection de certaines courbes trop prononcées, ou encore installer des terre-pleins entre les voies ou ajouter des garde-fous pour prévenir les sorties de route. Mais pour faire tout ça, on a besoin d’un plan d’action. Le gouvernement de la CAQ doit faire preuve de transparence et impliquer tous les intervenants concernés dans la réflexion : les usagers, les transporteurs, mais aussi la SQ et le ministère des Transports du Québec », conclut-elle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Transport

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...