Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Le personnel de bureau de Bell ratifie une nouvelle entente de quatre ans

TORONTO, le 18 août 2022 - Le jeudi 18 août 2022, le comité de négociation du personnel de bureau et des employés auxiliaires d’Unifor a ratifié une entente de quatre ans avec Bell Canada.

« Je félicite le comité de négociation de s’être battu pour nos membres et d’avoir réalisé des progrès au cours d’une ronde de négociations très difficile », a déclaré Lana Payne, présidente nationale d’Unifor.

« Nos membres dans le domaine des télécommunications font un travail qui est essentiel au fonctionnement de notre société. Cela a été prouvé à maintes reprises tout au long de la pandémie. Ils méritent de bons salaires, une sécurité d’emploi et des conditions de travail décentes, ce qui comprend le droit au télétravail. »

La nouvelle convention comprend une augmentation salariale de 3,25 % rétroactive au 1er décembre 2021, puis une augmentation de 2,5 % le 1er décembre, chaque année jusqu’en 2024. L’entente commence le 1er décembre 2021 et prend fin le 30 novembre 2025.

Parmi les gains, mentionnons la reclassification des employés temporaires qui pourront accéder au statut d’employé permanent après 24 mois au lieu de 36 mois. Plus de 350 employés passent du statut d’employé à temps partiel au statut d’employé à temps plein et obtiennent un programme de télétravail dans le cadre d’un protocole d’entente.

L’entente signifie également que Bell s’engage à embaucher 200 nouvelles personnes et à ajouter un nouvel intervenant en justice raciale dans les dispositions des négociations, soit un pour chaque province et à raison de 400 heures payées par l’entreprise.

« Nos membres se sont exprimés et nous prenons note du résultat du vote. Unifor continuera d’appuyer nos membres au jour le jour et s’assurera que l’employeur respecte pleinement ses engagements », a soutenu Daniel Cloutier, directeur québécois d’Unifor.

Le 21 juin 2022, les employés de bureau de Bell ont voté en faveur d’une grève. Environ 4 200 travailleurs de l’unité de négociation des employés de bureau accomplissent des tâches de bureau et des tâches connexes, vivent et travaillent en Ontario et au Québec.

Le personnel de bureau et les employés auxiliaires de Bell sont représentés au Québec par les sections locales 6000, 6001, 6002 et 6003 d’Unifor, et en Ontario par les sections locales 6004, 6005, 6006, 6007, 6008 et 37 d’Unifor. Toutes les sections locales sont représentées au caucus de négociation.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...