Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Plan d'action de la fonderie Horne - Rassurée, la CSN garde l'œil ouvert

MONTRÉAL, le 18 août 2022 - La Confédération des syndicats nationaux (CSN) accueille favorablement le plan d’action de la fonderie Horne de Rouyn-Noranda présenté aujourd’hui pour diminuer ses rejets toxiques. Le passé étant toutefois garant de l’avenir, la prudence reste de mise.

Ce matin, la multinationale Glencore, propriétaire de la fonderie, a annoncé qu’elle se soumettrait aux nouvelles normes gouvernementales édictées plus tôt cette semaine par le gouvernement du Québec qui lui imposent une importante réduction de ses émissions.

« C’est rassurant de voir que l’employeur répond aux demandes du ministère de l’Environnement, a d’abord commenté Stéphane Larente, président du Syndicat des travailleurs de la mine Noranda (STMN-CSN). C’est d’autant plus rassurant que, non seulement nous travaillons dans l’usine, nous sommes aussi des citoyens qui habitons à proximité. »

« Nous avions des inquiétudes quant à l’atteinte des normes exigées par le gouvernement du Québec, a-t-il dit. Mais aujourd’hui, il semble que ce soit réaliste et que ce sera fait dans les temps, soit d’ici cinq ans. »

La fin du laisser-aller

« Il y a eu beaucoup trop de laisser-aller depuis beaucoup trop longtemps dans ce dossier », estime pour sa part le trésorier de la CSN, Yvan Duceppe. « Il était grand temps le gouvernement et Glencore prennent leurs responsabilités à l’égard des citoyennes et des citoyens de Rouyn-Noranda », a affirmé le dirigeant syndical, qui déplore néanmoins qu’en dépit des modifications qui seront apportées à la fonderie, la population de Rouyn-Noranda n’ait toujours pas droit aux mêmes normes environnementales que le reste du Québec.

« Un pas dans la bonne direction »

Pour le président du Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec (CCATNQ-CSN), Félix-Antoine Lafleur, « c’est un pas dans la bonne direction ».

« La compagnie affirme qu’elle va se conformer aux normes du gouvernement. Ce sera maintenant au gouvernement de veiller à l’atteinte des objectifs », a-t-il expliqué.

Le vice-président de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN), Kevin Gagnon, s’est dit encouragé par le maintien des activités de recyclage de matériel électronique ayant cours à la fonderie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...