Édition du 11 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Aide sociale

Projections géantes contre le projet de loi 70 - La méthode du « bâton » ne fonctionnera pas (Coalition Objectif Dignité)

QUÉBEC, le 17 févr. 2016 - La Coalition Objectif Dignité exhorte le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. François Blais, à cesser de répéter que la méthode du bâton est inévitable et lui demande d’ouvrir les yeux sur les arguments qui lui ont été présentés en commission parlementaire.

« Le ministre a dit souhaiter que les opposantEs au projet de loi 70 lui démontrent que les pénalités à l’aide sociale ne sont pas nécessaires, qu’il est possible d’obtenir des résultats semblables en procédant autrement. Or les membres de la Coalition l’ont fait en commission parlementaire, et ils le font à nouveau aujourd’hui en affichant quelques-uns de leurs arguments, dans un format géant ! », de déclarer Serge Petitclerc, porte-parole de la Coalition qui organise ce soir une projection sur les murs de certains édifices de la ville de Québec.

Pour M. Petitclerc, il est clair que les personnes assistées sociales ne manquent pas de volonté et qu’elles participent en grand nombre aux programmes de réinsertion proposés par le ministère. Il renvoie à ce sujet aux statistiques citées par la Protectrice du citoyen la semaine dernière, à savoir que 75 % des premiers demandeurs d’aide sociale jugés aptes à l’emploi et 75 % des jeunes de 29 ans ou moins ont adhéré sur une base volontaire à une mesure d’employabilité. « Nous sommes ici bien loin du désœuvrement de la jeunesse dénoncé par le ministre sur toutes les tribunes » d’affirmer M. Petitclerc.

Yann Tremblay-Marcotte, lui aussi porte-parole de la Coalition, mentionne que « les organisations qui travaillent avec des personnes assistées sociales tous les jours, sont toutes venues dire au ministre que couper la prestation d’aide sociale des plus pauvres, ça ne servira à rien. Pire encore, ça risque de les enfoncer encore un peu plus dans la pauvreté. Plus de 250 groupes ont signé la déclaration de la Coalition et exigent que le ministre fasse marche arrière. On a l’impression que le ministre s’imagine meilleur que tout le monde. »

« Même les patrons doutent de l’efficacité de l’approche punitive ! », d’ajouter Nathalie Rech, également porte-parole de la Coalition. « Le ministre Blais a déjà en main tous les arguments pour modifier le projet de loi 70 et abandonner les pénalités financières prévues pour les premiers demandeurs d’aide sociale. S’il souhaite réellement aider ces personnes, qu’il écoute ce que tous les groupes sont venus lui dire en commission : non à l’approche punitive, oui à de réelles mesures d’aide qui répondent aux réalités et aux besoins des gens », a-t-elle conclu. 

Avec les projections de ce soir, le Coalition Objectif Dignité vise à sensibiliser les citoyenNEs de Québec aux enjeux touchant l’aide sociale. Elle souhaite aussi rappeler au ministre Blais qu’elle ne cèdera pas devant la démagogie et mettra tout en œuvre pour contrecarrer le projet de loi 70.

Coalition Objectif Dignité

La Coalition Objectif Dignité réunit une vingtaine de regroupements nationaux et régionaux s’opposant aux récentes réformes à l’aide sociale et réclame des mesures volontaires et adaptées aux besoins des personnes ainsi qu’un rehaussement de la prestation d’aide de dernier recours. Plus de trois cents groupes appuient la Coalition et ses demandes. 

Site de la Coalition Objectif Dignité : www.objectifdignite.org

Sur le même thème : Aide sociale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...