Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Paix

Gaza

« Un cri pour arrêter l'effusion de sang »

Lettre d’Yvonne Deutsch des Femmes en noir

Transmis par Ariane Brunet : « Yvonne Deutsch a d’abord écrit et mis en ligne cette lettre en anglais sur une liste de discussion électronique en Israël puis sur celui des Femmes en noir. Yvonne Deutsch est l’une des fondatrices des Femmes en noir qui débuta à Jerusalem en 1988 lors de la première intifada en solidarité avec les femmes palestiniennes, le peuple palestinien et contre l’occupation israélienne. Aujourd’hui son coeur hurle, et sa solidarité est sans faille.

La sienne et celle de tant d’autres en Israël qui n’ont pas de visibilité médiatique ce qui contribue à nous maintenir toutes et tous isolées dans une dichotomie qui comme à son habitude sert les pouvoirs en place et assure la montée d’une militarisation qui n’a plus de limites et l’oblitération de facto du peuple palestinien.

« Le site des Femmes en noir de Marseilles explique :

« Le groupe Femmes en Noir est né sur une place de Jérusalem Ouest en janvier 1988, au début de la première intifada, de la rencontre de sept femmes israéliennes, parmi lesquelles la féministe et pacifiste, Hagar Roublev, malheureusement décédée depuis. Elles ont choisi le silence et le noir pour protester contre l’occupation militaire de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, décidée par le gouvernement israélien. Ce choix de manifester en noir et en silence s’est inspiré des pratiques d’autres femmes dans d’autres luttes au monde : les femmes sud-africaines contre l’Apartheid, les mères et grand-mères de la place de Mai, qui chaque semaine en Argentine, manifestent pour leurs enfants et petits-enfants disparus. »

Objet : un cri pour arrêter l’effusion de sang – d’Yvonne Deutsch

Chères toutes,

J’ai vu ce matin des images de ce qu’on appelait sur le serveur « le camp de concentration de Gaza ». Cette horreur, cette cruauté est faite en mon nom, une femme israélienne juive vivant à Jérusalem Ouest. Les crimes contre l’humanité commis à Gaza sont faits en mon nom, une féministe, une militante de la paix. Ces massacres sont faits au nom de ceux que j’aime. Cette souffrance est causée au nom de ma communauté. Ce crime contre des enfants palestiniens et les habitants de Gaza sont faits en mon nom.

 J’ai honte.
 J’ai mal.
 Je pleure.
 J’éprouve de la rage.
 Je me sens impuissante.

 Je fais partie d’une communauté militante.
 Ma communauté est active tous les jours pour arrêter l’effusion de sang.
 Ma communauté est active contre l’occupation depuis de longues années.
 Ma communauté est active pour une solution juste dans le conflit israélo-palestinien
 Ma communauté est solidaire du peuple palestinien
 Ma communauté reconnaît que le peuple palestinien aspire à vivre en paix
 Ma communauté est consciente des résultats violents de l’occupation et de la pauvreté et du désespoir qui en découlent.
 Ma communauté est active contre le racisme
 Ma communauté est active contre la pauvreté et pour la justice sociale en Israël
 Ma communauté crée des coopérations économiques et écologiques à la base, avec des Palestiniens des Territoires occupés de 1967
 Ma communauté est juive – palestinienne
 Ma communauté est vieille et jeune
 Ma communauté est active pour les droits humains des Palestiniens
 Ma communauté est active pour leurs droits économiques, sociaux et politiques
 Ma communauté reconnaît que notre propre sécurité et bien-être est connectée au bien-être des Palestiniens et à leur sécurité et prospérité
 Ma communauté est active contre la violence et la guerre.
 Ma communauté refuse de prendre part à la guerre et à l’occupation
 Ma communauté est active est active pour la justice, la prospérité, une conscience écologique et la paix
 Ma communauté fait partie d’un réseau politique global de féministes pour la paix qui lie la guerre et la violence contre les femmes comme étant la base du patriarcat.

 Ma communauté est active pour arrêter l’effusion de sang et la cruauté au service de superpuissances qui combinent capitalisme, fondamentalismes, militarisation et structures nationalistes
 Ma communauté est constituée de nombreux cercles de militantisme et de connaissance, proches et lointains
 Ma communauté est riche en couleur et en diversité
 Ma communauté se compose de femmes, d’hommes et de multi-genres
 Ma communauté est hétéro, lesbienne, gay, bi et trans-genre et queer
 Ma communauté est locale
 Ma communauté est globale
 Ma communauté est un large mouvement de paix mondial de femmes féministes
 Je suis une Femme en Noir en Israël
 Le gouvernement israélien est en train de commettre des crimes contre l’humanité à Gaza
 J’ai honte.
 J’éprouve de la rage.
 Je me sens impuissante.
 Nous n’avons pas stoppé le mal,
 Nous continuons à manifester dans les rues, à interpeller les décideurs, à diffuser l’information, à signer des pétitions, à envoyer de l’aide humanitaire, à faire des actions directes
 Nos voix ne sont pas entendues
 Nos voix claires et sonores sont réduites au silence
 Nos voix n’atteignent pas nos sœurs et nos frères en Palestine
 Nos voix ne stoppent pas le feu et la destruction
 Nous continuerons à agir et à espérer.
 Nous continuerons à franchir les murs, les frontières et les ghettos imposés par le patriarcat,
 Nous continuerons à entendre le cri de Gaza
 Nous continuerons à entendre le cri de la Cisjordanie
 Nous écouterons aussi le cri des femmes et des enfants au Congo, au - Nord-Ouganda, au Sud-Soudan, en Colombie et ailleurs
 Cette souffrance est connectée et fait partie de la même culture politique patriarcale
 Nous disons à voix haute PAS EN NOTRE NOM
Nous refusons d’être ennemis
 Dans le sud d’Israël où ils souffrent des missiles, il y a aussi des voix pour la paix
 Nous continuerons à nous opposer à la guerre et au militarisme
 Nous continuerons à créer une culture de non violence, de justice et de paix
 Nous continuerons à servir l’humanité
 Puissions nous apprendre et enseigner que tout est un
 Puissions nous apprendre et enseigner que un est tout
 Puissions nous trouver une transformation, une justice et une guérison
 Puissions nous tous vivre dans la paix
 Puissions nous tous vivre dans la joie.


Source : http://netfemmes.cdeacf.ca/les_actualites/lire.php?article=12807


Voir en ligne : http://netfemmes.cdeacf.ca/les_actu...

Mots-clés : Paix Palestine
Yvonne Deutsch

Femmes en noir.

Sur le même thème : Paix

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...