Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Éviction d'aînés : Québec solidaire propose une loi Françoise David 2.0

MONTRÉAL, le 18 mai 2022 - À l’heure où la crise du logement frappe de plus en plus durement les personnes aînées, Québec solidaire veut élargir la portée de la Loi Françoise David afin de protéger un plus grand nombre de locataires aînés des évictions sauvages qui se multiplient.

« Depuis six ans, la loi Françoise David a permis à beaucoup d’aînés de rester à la maison sans avoir peur de se faire évincer. Malheureusement, la crise du logement s’aggrave à vue d’œil et de plus en plus d’aînés sont victimes d’évictions. Il faut élargir la portée de la Loi Françoise David pour protéger un plus grand nombre de personnes vulnérables », explique M. Fontecilla, qui a déposé la semaine dernière un projet de loi afin de bonifier la loi Françoise David.

En 2016, dans un geste rarissime pour un parti d’opposition, Québec solidaire a réussi un tour de force en faisant adopter le projet de loi de Françoise David visant à interdire les évictions de personnes âgées de 70 ans et plus, vivant dans leur logement depuis au moins 10 ans et ayant des revenus situés sous un certain seuil. Le projet de loi Françoise David 2.0 élargit les critères afin d’inclure les personnes de 65 ans et plus qui vivent dans leur logement depuis au moins 5 ans, et afin de rehausser le revenu maximal des personnes protégées par la loi.

Équité intergénérationnelle

Pour le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, la protection des locataires aînés est une question d’équité entre les générations.

« Ce n’est pas normal qu’en 2022, au Québec, nos parents et nos grands-parents aient peur de vieillir. Les aînés ont bâti le Québec d’aujourd’hui, ils et elles méritent de vieillir dans la dignité et dans la sécurité. Malheureusement, la CAQ n’a pas fait grand-chose depuis quatre ans pour lutter contre la crise du logement ni pour améliorer les conditions de vie des aînés. C’est le temps de porter au pouvoir un gouvernement solidaire qui va réellement écouter les préoccupations des aînés », affirme M. Nadeau-Dubois.

L’ex-porte-parole solidaire et initiatrice de la loi adoptée en 2016, Françoise David, a également salué la nouvelle mouture présentée par le député de Laurier-Dorion.

« C’est rare que les partis d’opposition parviennent à faire adopter des projets de loi, mais quand ça arrive, on voit à quel point ça peut changer la vie des gens. Il faut agir rapidement pour protéger les aînés à l’heure où les évictions sont de plus en plus fréquentes et les logements abordables, de plus en plus rares. Cette nouvelle proposition solidaire doit être soutenue par tous les partis politiques et adoptée rapidement, comme ce fut le cas la première fois », conclut Mme David.

Réunis lors d’une conférence de presse devant la résidence privée pour aînés Mont-Carmel, dont les résidents sont menacés d’éviction, les solidaires ont appelé la CAQ à faire passer le projet de loi sur la voie express avant la fin de la législature.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...