Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le mouvement des femmes dans le monde

Genska Pravda (La vérité des femmes)

Résistance féministe contre la guerre est un groupe de féministes de la Fédération de Russie fondé en février 2022 pour protester contre l’invasion russe du 24 février 2022. Nous publions son rapport d’activés sur ces deux derniers mois. Résistance féministe contre la guerre publie également un journal Genska Pravda (La vérité des femmes) dont nous proposons les 13 numéros parus à ce jour en téléchargement.

Tiré de Entre lesl ignes et les mots
https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/11/03/genska-pravda-la-verite-des-femmes/

Deux mois d’activités de Résistance féministe contre la guerre (sept.-oct.)

Nous n’avons pas produit de rapport le mois dernier en raison de la mobilisation, mais nous corrigeons ce manque maintenant et rendons compte de notre travail sur ces derniers deux mois. Tout ce que nous faisons, tout notre travail commun, vise à développer le nombre de partisan·es et de sympathisant·es du mouvement anti-guerre et à soutenir celles et ceux qui sont déjà avec nous.

Ensemble, nous brisons le blocus de l’information, faisons campagne contre la mobilisation et aidons les personnes affectées.

Nous organisons un groupe de soutien psychologique pour les femmes dont les proches ont été mobilisés, un groupe pour les femmes qui tentent de faire revenir leurs proches de la guerre, et un groupe pour les femmes qui se retrouvent seules parce que leur partenaire a été contraint de quitter le pays. Nos psychologues ont également conseillé plus de 800 personnes jusqu’à présent, dont beaucoup sont des militant·es anti-guerre.

Le 21 septembre, nous avons soutenu l’action de rue contre la mobilisation du mouvement Vesna et le 24 septembre, nous avons rejoint la mobilisation générale « Femmes en noir » – les militant·es sont sorti·es dans la rue dans 19 villes russes et nous remercions tout le monde pour sa participation et son courage.

Nous avons créé un « Rejection Bot », qui collecte une base de données de numéros liés aux bureaux d’enrôlement militaire, de sorte que le numéro puisse être rapidement rejeté. La base de données est alimentée par les créateurs du bot et les efforts collectifs. Si vous connaissez un numéro de téléphone affilié au bureau de recrutement militaire, vous pouvez l’ajouter au bot.

Nous avons produit plusieurs séries de cartes postales et de Memes [1] pour des envois viraux contre la guerre. Nous avons réalisé une série de cartes postales politiques pour l’anniversaire de Poutine et une série de Mèmes contre la mobilisation. Nous avons également préparé des instructions pour des listes de diffusion sûres dans les chats et un texte pour la liste de diffusion, qui répertorie les organisations qui aident à échapper à la conscription.

Des militantes de différentes villes ont mené plusieurs actions performatives contre la guerre et la mobilisation : une lettre sur la tombe des parents de Poutine, un graffiti anti-guerre « Not for War », une action « Coffin on Wheels », etc.

Nous nous joignons à la campagne du Mémorial pour la Journée du souvenir des personnes réprimées et nous nous concentrons sur les noms et les histoires des femmes, « Retour des noms de femmes », 29 octobre.

Nous avons soutenu l’initiative Vyvozhuk qui aide les personnes persécutées à quitter la Fédération de Russie. L’initiative a été créée par des militant·es contre la guerre et pour les droits humains.

Nous avons publié 4 numéros du journal anti-guerre La vérité des femmes. Parmi les numéros, il y avait un numéro contre la mobilisation : il contient de nombreux conseils et instructions utiles sur la manière d’aider ses proches à ne pas se retrouver dans cette guerre. Nous avons également distribué, avec votre aide, un grand nombre de dépliants anti-mobilisation avec des contacts sur les initiatives à soutenir.

Nous avons plusieurs nouvelles cellules à l’étranger : Résistance féministe contre la guerre Londres, France, Brésil, Tallinn. Nous souhaitons la bienvenue à tous les militant·es qui ont mis·es en place leur cellule et nous vous rappelons que chacun·e peut mettre en place une cellule anti-guerre dans son pays !

La cellule de Tallinn a participé à un rassemblement général contre la guerre en Ukraine le 24 septembre devant l’ambassade de Russie, ainsi qu’à un rassemblement de soutien aux femmes iraniennes le 1er octobre, organisé un rassemblement « Femmes en noir contre la guerre » le 4 octobre et un rassemblement devant l’ambassade de Russie contre la loi sur la propagande gay le 18 octobre.

La cellule de Berlin a organisé une manifestation contre la mobilisation le 21 septembre et celle des Femmes en noir le 24 septembre. Elle a soutenu les manifestations de femmes iraniennes à Berlin et a participé à diverses réunions/conférences contre la guerre. La cellule a organisé une exposition intitulée « Réponse », à partir de laquelle elle a fait don de 300 euros à l’Atelier féministe de Lviv.

La cellule française a organisé des actions contre des personnages importants de cette guerre, un rassemblement national des Femmes en noir contre la mobilisation, une manifestation de soutien aux victimes des autorités russes, elle a écrit des lettres aux prisonniers politiques, a organisé une action avec d’autres initiatives contre la société Eutelstat, qui achète des produits en Russie.

Plusieurs groupes pour la sensibilisation aux questions militaires ont été lancés, et un guide sur la façon de créer des groupes anti-guerre a été produit, qui peut être utilisé comme base pour lancer vos propres groupes.

Nous avons lancé des collaborations de contenu et de médias avec Wurst, Important Stories, Trouble, afin que vous puissiez vous informé sur nous au-delà de notre chaîne.

En octobre, nous avons lancé #AntiWarTober, permettant à tout militant d’exprimer sa position anti-guerre de manière anonyme et visuelle. Environ 70 filles ont participé au défi. Un quart d’entre elles ont décidé de relever le défi dans son intégralité et ont créé une œuvre graphique chaque jour. Au total, nous avons reçu environ 560 œuvres – cette grande galerie de graphiques anti-guerre a été traitée et téléchargée sur le site web d’Anti-War Inc. À l’avenir, ces œuvres pourront être utilisées pour des actions anti-guerre, des affiches, des autocollants et des tracts, si les autrices le souhaitent.

En collaboration avec d’autres initiatives, nous avons élaboré de nouvelles consignes de sécurité pour la participation aux rassemblements de rue et des instructions sur la manière de faire profil bas après un rassemblement.

Nous soutenons les initiatives des volontaires qui collectent des fonds pour l’aide humanitaire aux Ukrainiens déplacés :

Nous avons aidé les volontaires de Penza à collecter des fonds pour qu’ils puissent poursuivre leur travail ;

Nous avons aidé un groupe de volontaires d’Ekaterinbourg à collecter des fonds ;

Nous avons commandé des médicaments et organisé la logistique de la livraison des médicaments aux victimes ;

Nous avons recherché une assistance médicale.

La coordinatrice de Résistance féministe contre la guerre, Daria Serenko, a pris la parole à l’Hôtel-de-Ville de Paris et a rencontré le ministère français des Affaires étrangères pour parler de notre résistance et de la répression à laquelle sont confronté·es les militant·es anti-guerre dans la Fédération de Russie. Une aide a été demandée pour les militant·es qui sont contraint·es de quitter la Russie en raison de persécutions. Un projet d’exposition est en préparation sur les femmes russes qui s’opposent à la guerre et sont devenues des prisonnières politiques.

Sur le travail d’Antifond : Avec le début de la mobilisation, les conseillers juridiques d’Antifond ont été confrontés à un flot de demandes sur un nouvel éventail de questions : mobilisation des employés par les employeurs, forcer les travailleurs du budget à délivrer des assignations. Des lignes directrices publiques sur le droit du travail en relation avec la mobilisation ont été créées, en particulier pour le guide du Helpdesk. Antifond a lancé la campagne « Congé de maladie contre la mobilisation », un appel à ne pas se rendre au travail sous des prétextes légaux afin de ne pas recevoir de convocation. Plus de quatre-vingts personnes de toute la Russie, de l’Extrême-Orient au Bashkortostan, et de toutes les professions, des mineurs aux informaticiens, des employés de centrales nucléaires aux avocats, ont répondu à l’appel. Nous avons lancé un nouveau robot, @antifund_strikebot, pour recueillir des récits de mobilisation dans les entreprises et organiser des grèves « silencieuses ».

Le coordinateur de Résistance féministe contre la guerre, Sasha Starost, a pris la parole lors du rassemblement anti- guerre russe à Tbilissi. Dans son discours, elle a parlé de ce à quoi les militant·es en Russie sont confronté·es et de la raison pour laquelle il est important de soutenir la protestation des femmes et de la nation.

28 octobre 2022
[1] Phénomène repris et décliné en masse sur Internet. NdT

*-*

Télécharger les n° au format PdF :
FemPravda-1
FemPravda-2
FemPravda-3
FemPravda-4
FemPravda-5
FemPravda-6
FemPravda-7
FemPravda-8
fempravda-9_schools
fempravda-10_journalists
fempravda-11_youngvictory
fempravda-12
FemPravda-13

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Le mouvement des femmes dans le monde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...