Édition du 19 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Négociations en CPE - La FIPEQ-CSQ annonce des grèves les 12 et 13 octobre prochains

MONTRÉAL, le 3 oct. 2021 - Conformément au mandat de grève de 6 journées adopté à 95 % par ses membres le 21 septembre dernier, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) annonce une grève, pour les salariées des centres de la petite enfance (CPE) qu’elle représente, les 12 et 13 octobre.

Les grèves seront déclenchées de manière tournante, par région. Au total, 110 installations seront touchées par ce mouvement de débrayage, et plus de 8 000 enfants seront privés de service.

Régions visées par la grève du 12 octobre :

- Montréal ;

- Laval ;

- Lanaudière ;

- Estrie ;

- Montérégie.

Régions visées par la grève du 13 octobre :

- Québec ;

- Chaudière-Appalaches ;

- Abitibi-Témiscamingue.

« Dès le début de nos moyens de pression, nous avions annoncé vouloir les déployer de manière progressive et prévisible pour les parents. C’est la raison pour laquelle nous annonçons dès aujourd’hui notre intention de déclencher ces deux journées de grève tournante, avec plus d’une semaine de préavis. Nous demeurons ouvertes à la discussion et disposées à annuler ces journées advenant un retour positif sur nos enjeux de négociation par le Conseil du trésor lors de notre prochaine rencontre de négociation, le 7 octobre prochain », explique la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

De son côté, le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Éric Gingras, invite le gouvernement du Québec à déposer des offres salariales sérieuses, qui témoignent du respect qu’il accorde au personnel des CPE, en majorité des femmes qui jouent un rôle important afin d’assurer le développement de nos tout-petits. « Si nous voulons conserver ce modèle unique des CPE, il faut accorder des conditions de travail intéressantes pour les travailleuses et les travailleurs déjà dans le réseau et pour attirer une relève », de dire le président de la CSQ.

Sans contrat de travail depuis plus de 18 mois, les négociations achoppent principalement sur les questions du salaire et du nombre de postes en soutien au personnel éducateur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...