Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Première mine de terres rares au Québec ? Pas de passe-droit, un examen du BAPE nécessaire (Nature Québec)

Première mine de terres rares au Québec ?

Pas de passe-droit, un examen du BAPE nécessaire

Québec, 4 septembre 2013. Alors que la minière Matamec dévoile
aujourd’hui son étude de faisabilité économique pour le
projet Kipawa au Témiscamingue, la coalition Québec meilleure mine
revient à la charge et presse le gouvernement de respecter ses engagement
d’assujettir toute nouvelle mine à une évaluation
environnementale et à des consultations du Bureau d’audiences
publiques sur l’environnement (BAPE). « On fait des BAPE pour des
éoliennes et pour des aires protégées, et on n’en ferait
pas pour ce qui pourrait devenir la première mine de terres rares au Canada ?
Ça n’aurait aucun sens. Pas de passe-droit pour Matamec, il faut que
le gouvernement agisse rapidement et respecte ses engagements », affirme Ugo
Lapointe, de la coalition Québec meilleure mine.

Dans une lettre envoyée au ministre de l’Environnement en mai dernier,
la coalition Québec meilleure mine rappelle que le projet Kipawa
échappe présentement à la procédure
d’évaluation et d’examen du BAPE, parce que sous le seuil
d’assujettissement de 7000 tonnes par jour (2,5 millions de tonnes par
année) défini par le règlement. Or, le projet de loi sur les
mines actuellement à l’étude (projet de loi 43) prévoit
que toute nouvelle mine serait désormais assujettie à cette
procédure, une mesure aussi appuyée par le Parti libéral
(projet de loi 14 amendé, décembre 2011) et Québec solidaire.

La coalition Québec meilleure mine rappelle qu’il n’existe aucun
précédent de mines de terres rares au Canada, alors que les mines de
terres rares en Chine, aux États-Unis et ailleurs dans le monde
présentent presque toutes une piètre feuille de route en
matière d’impacts sur la santé et sur l’environnement.
Deux récentes études de l’Environmental Protection Agency des
États-Unis confirment le lourd passif environnemental des mines de terres
rares aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Plus récemment, une
étude commandée par Environnement Canada confirme que les normes
fédérales du Règlement sur les effluents de mines de
métaux (REMM) ne sont ni adéquates, ni adaptées aux
contaminants qui pourraient être émis par les mines de terres rares.
Il en est de même pour la Directive 019 du ministère de
l’Environnement du Québec.

« Le projet Kipawa de Matamec rejetterait des millions de tonnes de
résidus miniers, incluant quelques milliers de tonnes d’oxyde
d’uranium et d’oxyde de thorium, lesquels demeurent radioactifs pendant
des milliers d’années. Ces risques, combinés à ceux pour
le grand bassin versant de la magnifique rivière Kipawa, justifient
pleinement un examen rigoureux et des consultations publiques du BAPE », de
conclure M. Lapointe.

Rappelons enfin que plusieurs groupes régionaux, incluant les
communautés autochtones d’Eagle Village et de Wolfe Lake, tiendront ce
soir des marches familiales au Témiscamingue, notamment au quai public du
lac Kipawa à Kipawa, au quai public du lac Kipawa à Laniel et devant
les bureaux de Matamec à Témiscamingue.

—30 —

________________________________

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine a vu le jour au
printemps 2008 et est aujourd’hui constituée d’une trentaine
d’organismes représentant collectivement plus de 250 000 membres
partout au Québec. La coalition s’est donnée pour mission de
revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au
Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social,
environnemental et économique. Site :www.quebecmeilleuremine.org.

Les membres actuels de la coalition : Action boréale
Abitibi-Témiscamingue (ABAT) ? Association canadienne des médecins
pour l’environnement (ACME) ? Association de protection de
l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) ? Association
québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)
 ? Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ? Centre de recherche en
éducation et formation relatives à l’environnement et à
l’écocitoyenneté ? Coalition de l’ouest du Québec
contre l’exploitation de l’uranium (COQEU) ? Coalition Stop Uranium de
Baie-des-Chaleurs ? Comité de vigilance de Malartic ? Écojustice ?
Eco-vigilance Baie-des-Chaleurs ? Environnement Vert Plus Baie-des-Chaleurs ?
Fondation Rivières ? Forum de l’Institut des sciences de
l’environnement de l’UQAM ? Groupe solidarité justice ? Les
AmiEs de la Terre du Québec ? Justice transnationale extractive (JUSTE) ?
MiningWatch Canada ? Minganie sans uranium ? Mouvement Vert Mauricie ? Nature
Québec ? Professionnels de la santé pour la survie mondiale ?
Regroupement citoyen pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles ?
Regroupement pour la surveillance du nucléaire ? Réseau
œcuménique justice et paix (ROJeP) ? Réseau
québécois des groupes écologistes (RQGE) ? Sept-Îles
sans uranium ? Société pour la nature et les parcs
(SNAP-Québec) ? Société pour vaincre la pollution (SVP) ?
Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ).Tous
nouveaux membres bienvenus.

Delete & Prev | Delete & Next

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...