Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Marche mondiale des femmes

Marche Mondiale des Femmes

Un bureau vide est aussi réceptif que la ministre

« C’est triste de constater que la Ministre n’assume pas pleinement ses responsabilités ministérielles. Dans la loi, elle doit défendre l’égalité en tout temps. Pourtant, elle laisse passer l’abolition de la Commission sur l’équité salariale, la taxe santé et un plan d’action inacceptable contre la pauvreté ; autant de projets qui font reculer l’égalité. Maintenant, elle évite de répondre concrètement aux demandes légitimes de la Marche mondiale des femmes. Un bureau vide est aussi réceptif que la ministre »

Des marcheuses de la Marche mondiale des femmes (MMF) sont venues interpeller la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine à son bureau aujourd’hui.

Les marcheuses ont expliqué en point de presse qu’elles souhaitent une ministre de la Condition féminine qui se préoccupe réellement du droit des femmes à l’égalité.

« C’est triste de constater que la Ministre n’assume pas pleinement ses responsabilités ministérielles. Dans la loi, elle doit défendre l’égalité en tout temps. Pourtant, elle laisse passer l’abolition de la Commission sur l’équité salariale, la taxe santé et un plan d’action inacceptable contre la pauvreté ; autant de projets qui font reculer l’égalité. Maintenant, elle évite de répondre concrètement aux demandes légitimes de la Marche mondiale des femmes. Un bureau vide est aussi réceptif que la ministre », se désole Mme Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec et porte-parole de la MMF.

« Le mouvement des femmes a pris un an pour identifier les demandes jugées importantes et pressantes. De son côté, la ministre a eu sept mois pour les étudier et son seul engagement à date est de nous répondre éventuellement, selon les plans fixés par le gouvernement. Pourquoi est-ce si difficile pour le gouvernement de nous répondre concrètement maintenant ? Est-ce parce qu’il veut « tabletter » nos demandes ? Pourquoi cette inflexibilité et cette arrogance ? », s’interroge Mme Conradi.

La Marche mondiale des femmes (MMF) se déroule toute la semaine partout au Québec et les femmes ne se tairont pas tant qu’elles n’auront pas de réponses.

Sur le même thème : Marche mondiale des femmes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...