Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Activités de Presse-toi à gauche !

À son assemblée annuelle, Presse-toi à gauche ! définit les contours de sa contribution dans l'émergence d'une presse alternative !

Le 29 octobre dernier, Presse-toi à gauche ! (PTAG) tenait à Montréal son assemblée annuelle où le collectif fait le bilan du chemin parcouru et trace les perspectives qu’il met de l’avant pour mieux définir sa contribution dans le développement d’une presse alternative au Québec.

Favoriser un vaste réseautage

L’objectif essentiel de PTAG est d’assurer un réseautage étroit du média avec les mouvements sociaux. Ce réseautage se concrétisera

- par l’adoption d’une orientation rédactionnelle visant à répondre aux préoccupations des militants et des militantes des différents mouvements sociaux,

- par le développement d’un bassin d ’auteurEs, des personnes directement impliquées dans les luttes sociales,

- par l’offre des espaces d’écriture en créant sur le site des blogues régionaux et sectoriels (syndicalistes, écologistes...) à des secteurs spécifiques des mouvements sociaux

- et par l’organisation de débats avec des organismes, collectifs et médias sur la pertinence et l’urgence de favoriser un vaste travail collaboratif pour favoriser le développement d’une presse alternative de masse.

La discussion a visé à préciser les choix rédactionnels, organisationnels et financiers permettant de concrétiser ces orientations.

Discussion sur la place des femmes dans le collectif de Presse-toi à gauche !

Suite à un sondage sur l’implication et la place des femmes dans Presse-toi à gauche, les femmes du collectif ont posé devant l’assemblée la nécessité de favoriser une meilleure implication des femmes dans le collectif. L’assemblée a résolu que pour ce faire, PTAG se donne comme priorité

- d’organiser un atelier sur les rapports entre les hommes et les femmes au sein des comités et du projet en général pour pouvoir discuter en profondeur des obstacles rencontrés et de mettre en place collectivement des solutions ;

- de mettre en place un processus d’accueil et d’accompagnement pour les nouvelles personnes à impliquer et à intégrer dans l’équipe ce qui pourrait profiter, non seulement aux femmes, mais à l’ensemble des nouvelles personnes ;

- de créer des moments et des espaces pour discuter du fonctionnement collectif.

La discussion a montré la volonté de s’attaquer aux difficultés envisagées à ce niveau.

Les quatre orientations proposées par le Comité de rédaction

Le comité de rédaction s’est fixé quatre tâches qui concrétisaient cette orientation :

- de renforcer le comité de rédaction en soulignant sa réalité nationale (sa présence dans plusieurs villes) tout en maintenant sa parité hommes/femme

- d’améliorer le contenu rédactionnel de PTAG en développant les aspects plus directement journalistiques du site (reportages et reportages originaux, développement de la couverture des débats du mouvement féministe, maintien de la couverture internationale et développement de la couverture des activités culturelles...)

- de développer des rapports plus interactifs avec le lectorat, et particulièrement celui que l’on retrouve dans les mouvements sociaux en lutte

- de renforcer les collaborations avec les autres médias alternatifs en multipliant contacts et échanges de matériel.

Le comité d’organisation précise les moyens de nos projets

Le comité d’organisation de PTAG a souligné devant l’assemblée générale les initiatives prises dans le travail de réseautage et les défis au plan financier pour un petit collectif qui a de grandes ambitions. Si la dernière année a été la meilleure des 5 dernières années sur le plan financier, il reste que pour assurer l’ensemble des tâches que nous nous fixées il faudra pouvoir trouver les sommes nécessaires pour assurer une permanence plus importante et plus stable. C’est dans ce cadre qu’un bilan et des perspectives financières ont été adoptés.

L’assemblée s’est conclue par l’élection d’un comité de rédaction et d’un comité d’organisation.

Si la participation à cette rencontre n’a pas été à la hauteur de nos espérances, elle a permis la réaffirmation de notre volonté de continuer d’apporter une contribution à la construction d’une presse réellement alternative face aux médias dominants qui sont pour l’essentiel aux mains de représentants de l’oligarchie financière.

Bernard Rioux

Militant socialiste depuis le début des années 70, il a été impliqué dans le processus d’unification de la gauche politique. Il a participé à la fondation du Parti de la démocratie socialiste et à celle de l’Union des Forces progressistes. Militant de Québec solidaire, il participe au collectif de Gauche socialiste où il a été longtemps responsable de son site, lagauche.com (maintenant la gauche.ca). Il est un membre fondateur de Presse-toi à gauche.

Sur le même thème : Activités de Presse-toi à gauche !

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...