Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

COP15

AGISSONS ! Manifeste pour la biodiversité, la justice sociale et écologique

Cela fait 50 ans que l’ONU organise des conférences internationales pour débattre des enjeux environnementaux. Le cycle de négociation intergouvernementale des COP pour la mise en œuvre des conventions sur le climat et la biodiversité a été lancé il y a 30 ans. Pourtant, aucun de ces processus techniques et diplomatiques n’est en mesure de freiner la disparition massive d’espèces animales et végétales, et de faire face à l’urgence climatique.

Les peuples de la Terre, et particulièrement les peuples autochtones, ont conscience depuis longtemps des constats scientifiques qui s’accumulent désormais dans les nombreux rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) : les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent, la température de la planète continue d’augmenter, la biodiversité animale et végétale s’amenuise chaque jour davantage en raison de l’extinction de plus en plus massive des différentes espèces.
Le temps n’est plus au marchandage et aux spéculations. Le temps est à l’action.
Nous, mouvements sociaux et organisations de la société civile mondiale réunis à l’occasion de la COP15 sur la biodiversité à Montréal, appelons à :
• Décoloniser nos esprits et nos territoires pour sortir du paradigme du développement et de la croissance à tout prix afin de ne plus considérer le vivant comme une ressource à exploiter mais plutôt un commun à respecter et à défendre ;
• Rejeter les fausses solutions technologiques de géo-ingénierie qui sont mises de l’avant pour résoudre les crises écologiques mais qui ne font que perpétuer le paradigme dominant ;
• Sanctionner les gouvernements et les autorités locales et internationales qui ne mettent pas en œuvre des mesures concrètes de préservation de la biodiversité et de lutte contre les changements climatiques ;
• Favoriser une transition juste, équitable et inclusive, c’est-à-dire transformer radicalement nos économies tout en créant des opportunités de travail décent et en ne laissant personne de côté ;
• Dénoncer et attaquer en justice les entreprises et les acteurs économiques qui poursuivent des activités nuisibles à l’équilibre des écosystèmes et qui entravent la transition juste ;
• Réduire notre consommation dans une perspective de sobriété énergétique et refuser tout nouveau projet de production d’énergie fossile pour prioriser la transition énergétique des économies tout en assurant la satisfaction des besoins fondamentaux de tout.e.s dans toutes les régions du monde ;
• Poursuivre la lutte contre les inégalités de classe et de genre et renforcer l’équité intergénérationnelle en liant les revendications de justice sociale et de justice écologique ;
• Stopper la destruction des écosystèmes naturels par l’agriculture industrielle et financer la transition vers une agriculture paysanne, locale, agroécologique et exempte de surexploitation animale ;
• Co-construire des collectivités résilientes à l’échelle locale qui incarnent les principes de justice sociale et écologique et s’organisent autour d’institutions démocratiques et de pratiques d’économie solidaire ;
• Renforcer la solidarité entre les peuples du monde afin de faire face collectivement aux défis de l’adaptation aux changements climatiques et au déclin de la biodiversité, par des échanges de connaissances ou de technologies, des transferts de moyens en paiement de la dette écologique due aux pays du Sud victimes de la surexploitation mais aussi l’offre de terres d’accueil pour les réfugiés climatiques ;
• Miser sur la diversité des cultures et des visions du monde, sur les traditions des

Premiers Peuples et les ambitions de transformations sociales des jeunes, pour élaborer des solutions territorialement ancrées et adaptées aux différents contextes et aux défis historiques qui nous confrontent.

Compte tenu des graves dommages causés et de l’urgence d’agir, il est désormais clair que la nécessaire transition écologique et sociale qui s’impose sera subie plutôt que choisie. En ces temps difficiles, nous avons besoin de courage politique, d’espoir, de solidarité et de justice.

Nous avons collectivement le devoir d’assumer la dette historique que nous héritons de l’ère industrielle occidentale et qui s’impose à nous. Nous avons la responsabilité de nous mobiliser et d’agir en conséquence pour construire un monde meilleur pour les générations futures.

Nous n’y arriverons pas seul.e.s,

AGISSONS ENSEMBLE !

pour tous les signataires
Décembre 2022
Pour prendre contact avec le Réseau international pour l’innovation sociale et écologique (RÏSE)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : COP15

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...