Édition du 19 janvier 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Entrevue vidéo

Besancenot : « Valls, c'est Ayrault, l'autoritarisme en prime »


Besancenot : « Avec Valls, c’est la même... par Mediapart

10 avril 2014 | tiré du site de Médiapart.fr

Dirigeant du NPA, Olivier Besancenot estime que le nouveau premier ministre « s’est échappé des cartons laissés par Nicolas Sarkozy » au ministère de l’intérieur. À la veille de la marche anti-austérité, samedi 12 avril à Paris, il appelle à « se poser la question de la grève générale ».


Besancenot : « Avec Valls, c’est la même... par Mediapart

Pour l’ancien candidat anticapitaliste à la présidentielle (en 2002 et 2007), Manuel Valls « incarne la stigmatisation des Roms », dont il remarque qu’ils sont la seule communauté qu’il n’a pas évoquée lors de son discours de politique générale. Cinq ans après avoir débattu en face-à-face avec le nouveau locataire de Matignon (c’était pour le NouvelObs.com 3), il le juge d’ores et déjà comme « un accélérateur de précarité » et un « fossoyeur de la sécurité sociale ». Interrogé sur son adhésion au combat de Jean-Luc Mélenchon pour « une majorité alternative », ainsi que sur la victoire municipale EELV/PG à Grenoble, à laquelle le NPA n’a pas participé, il estime qu’« une gauche de rechange dans le système actuel et la crise majeure de représentation, ça ne suffira pas ».

Besancenot s’élève contre le « calcul des socialistes à chaque fois qu’ils arrivent aux affaires, jouant sur le sentiment de culpabilité » de l’électorat de gauche. Et il ne voit pas « pourquoi ne pas réserver à un gouvernement socialiste aujourd’hui le même sort qu’à un gouvernement de droite ? ». Enfin, face au « grand vernis du dialogue social », qui agirait sur les classes laborieuses comme le serpent Kaa dans le Livre de la jungle (« Aie confiaaaaaaaance, crois en moi ») 3, il appelle à se poser la « question de la grève générale », dont l’absence explique à ses yeux « la défaite politique majeure » que fut la mobilisation contre la réforme des retraites en 2010, dont le mouvement social ne s’est « toujours pas remis ».

En attendant, après la fin de non-recevoir du Front de gauche à sa proposition de listes communes aux prochaines élections européennes, il annonce que le NPA sera présent dans « au moins cinq eurorégions sur sept », et que lui-même sera sans doute candidat en Île-de-France (« on décidera la semaine prochaine »).

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...