Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Compressions dans les cégeps : le ministre Bolduc amorce les négociations sectorielles par la confrontation (ASPPC)

QUÉBEC, le 14 nov. 2014 - Des enseignantes et enseignants affilés à l’Alliance des syndicats des professeures et des professeurs de cégep (ASPPC), qui regroupe l’ensemble des enseignantes et enseignants de cégep du Québec, ont manifesté afin de dénoncer les compressions supplémentaires de 19 millions de dollars imposées au réseau collégial.

Pour Nicole Lefebvre, vice-présidente de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), le ministre Bolduc amorce mal la prochaine ronde de négociation. « Ce gouvernement reprend là où le gouvernement Charest a laissé : il instrumente la confrontation et la division. C’est une drôle de façon de débuter des négociations : imposer des coupures supplémentaires qui auront un impact direct sur la mission éducative des cégeps. Depuis quatre ans, 109 millions ont été coupés dans les cégeps. Ces compressions sont dangereuses, surtout qu’elles sont imposées alors que les cégeps sont en plein exercice financier », affirme-t-elle.

« Réduire le budget des cégeps, c’est diminuer les services aux étudiantes et étudiants, c’est baisser leurs chances de réussite. Alors que l’accès au collégial favorise l’épanouissement des jeunes du Québec et leur possibilité de poursuivre à l’université ou d’intégrer le marché du travail dans de bonnes conditions, il semble plutôt que le ministre Bolduc prend des décisions qui pourraient augmenter le décrochage et l’échec scolaire », affirme pour sa part Mario Beauchemin, président de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ).

Les porte-paroles de l’Alliance rappellent que l’austérité budgétaire est une menace pour la santé, l’éducation et l’économie du Québec. « L’austérité ne fonctionne pas, pire, elle augmente les inégalités et fragilise les liens sociaux. Partout où elle a été appliquée, les résultats ont été catastrophiques pour la majorité de la population », concluent les porte-paroles.

À propos

L’Alliance des syndicats des professeures et des professeurs de cégep regroupe les syndicats affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et à la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ). Réunies, ces deux organisations rassemblent 20 500 membres, soit l’ensemble du corps professoral du réseau des cégeps.

Alliance des syndicats des professeures et des professeurs de cégep (ASPPC)

L’Alliance des syndicats des professeures et des professeurs de cégep regroupe les syndicats affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et à la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ). Réunies, ces deux organisations rassemblent 20 500 membres, soit l’ensemble du corps professoral du réseau des cégeps. 

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...