Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Premières Nations

Enquête fédérale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées - « Le Québec loin d'être dispensé de faire son propre exercice », Manon Massé

QUÉBEC, le 17 août 2016 - La députée solidaire de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, est soulagée de voir que le gouvernement du Québec s’engage officiellement à collaborer aux travaux de la commission fédérale d’enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Elle exige cependant que l’engagement gouvernemental ne se résume pas à appuyer l’effort fédéral.

« Enfin, le gouvernement Couillard est plus clair sur ses intentions, après des mois - voire des années ! - de flou artistique. Mais, pour ne pas trahir ses engagements envers les communautés autochtones du Québec, le premier ministre Couillard doit aller plus loin que « permettre que la commission nationale puisse enquêter sur la problématique vécue au Québec ».

Cela n’efface pas la nécessité pour Québec de faire son propre exercice. Participer à cet effort fédéral est un premier pas, mais faire preuve de courage politique en dégageant des ressources pour entamer un processus québécois de réconciliation est toujours nécessaire. Le gouvernement libéral doit notamment s’impliquer activement dans les travaux de la Commission des relations avec les citoyen.ne.s de l’Assemblée nationale sur les conditions de vie des femmes autochtones au Québec. Cette commission a déjà produit un rapport intérimaire qui démontre plusieurs lacunes qui peuvent être adressées dès maintenant, sans attendre la commission fédérale ».

Sur le même thème : Premières Nations

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...