Édition du 21 décembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Fuir le temps supplémentaire obligatoire, la pointe de l'iceberg selon le SICHU-FIQ

QUÉBEC, le 9 déc. 2021 - Le Syndicat interprofessionnel du CHU de Québec (SICHU-FIQ) interpelle à nouveau le ministre Dubé pour qu’il prenne des mesures concrètes pour mettre fin rapidement au temps supplémentaire obligatoire (TSO). Malgré les propos rassurants du ministre de la Santé sur sa volonté de faire disparaître le TSO, la catastrophe persiste au CHU de Québec. En trois semaines, soit du 15 novembre au 5 décembre 2021, le syndicat a recensé pas moins de 377 TSO imposés aux infirmières, aux infirmières auxiliaires et aux inhalothérapeutes.

Si l’on transpose ce nombre sur une base annuelle, cela représente plus de 6 000 TSO. C’est sans compter tous les temps supplémentaires déjà prévus par les gestionnaires. « Nous avions donné l’ultimatum du 15 novembre au ministre Dubé pour qu’il propose un plan d’action pour mettre fin au TSO. Force est de constater que le TSO est toujours bien présent et qu’il pousse nos jeunes professionnelles en soins à le fuir et à quitter le CHU de Québec. Il faut stopper l’hémorragie et ça passe par des changements à court terme, pas en 2022 ni en 2023 ! », dénonce Nancy Hogan, présidente du SICHU.

« Nos membres veulent être respectées, savoir qu’elles pourront retrouver bientôt une vie normale et une tâche de travail normale. Pour le moment, les primes de rétention n’ont pas attiré les foules, puisque le TSO est encore là et qu’il n’a pas diminué. C’est une forme de violence organisationnelle pour celles qui le subissent », ajoute Mme Hogan.

Pour le syndicat, plus le temps passe et plus le TSO continue de s’ancrer profondément dans les bonnes vieilles habitudes des gestionnaires. Malgré certains efforts déployés, ceux-ci n’ont pas d’impact sur la réduction du TSO pour les professionnelles en soins. Il faut casser cette tendance avant que le réseau coule. La pression sur les professionnelles en soins persiste depuis trop longtemps et le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour que celle-ci ne repose plus sur leurs épaules.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...