Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres et revues

"L' État radicalisé. La France à l'ère de la mondialisation armée"

Claude Serfati présente "L’ État radicalisé. La France à l’ère de la mondialisation armée"

L’invasion de l’Ukraine par l’armée russe concerne directement l’Europe, qui avait été épargnée depuis la guerre en ex-Yougoslavie à la fin des années 1990. Elle confirme, contrairement aux discours sur la "mondialisation heureuse" , que nous vivons plus que jamais à l’ère de la mondialisation armée. La France n’est pas passive dans cette évolution. Membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, elle a mené plus de 115 interventions militaires depuis la disparition de l’URSS. Son budget militaire a augmenté de 50 % au cours du quinquennat d’Emmanuel Macron, et elle a fait des ventes d’armes le vecteur de sa politique diplomatique, sans considération pour leur utilisation par des régimes autoritaires. Pourtant, l’ouvrage montre les limites de ce positionnement international, comme si la France boxait désormais "au-dessus de sa catégorie" : le camouflet du contrat de sous-marins avec l’Australie, l’annonce que l’OTAN est en mort cérébrale à l’heure où elle est plus que jamais mobilisée, l’impasse de la guerre au Mali qui confirme le recul des positions économiques et géopolitiques de la France dans son "pré carré" . Par ailleurs, l’enthousiasme pour les ventes de Rafale masque de plus en plus mal le désastre industriel qui a été confirmé par la pandémie. Serfati analyse la responsabilité de la politique qui a fait de quelques secteurs, dont le nucléaire et la production d’armes, les derniers leviers des performances françaises dans le monde. Aucun espace démocratique n’existe pour la discussion des questions géopolitiques et économiques de défense dans la Ve République. Dans la tradition bonapartiste de ce régime, elles sont l’affaire exclusive du Président. Macron a un peu plus accentué ce déni démocratique au nom d’une présidence "verticale" , faisant du Conseil de défense le lieu secret des décisions politiques. Pendant ce temps, des groupes d’officiers se mobilisent publiquement pour que le pouvoir politique fasse appel à l’armée dans sa lutte contre l’insécurité dans les banlieues. Cette évolution est porteuse de lourds dangers pour la démocratie. Le dernier chapitre est consacré à la radicalisation sécuritaire de l’Etat français. L’état d’urgence est quasi-permanent depuis 2015. Au nom de la lutte contre le terrorisme, l’exaltation sécuritaire a conduit au vote de 13 lois depuis 2015, dont quatre en 2021. Elles restreignent les libertés publiques (droit d’association, de manifestation, etc.) et renforcent les pouvoirs de police (administrative et de maintien de l’ordre), accompagnant la surenchère raciste et la répression des résistances populaires. La France constitue désormais le maillon faible des démocraties occidentales.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres et revues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...