Édition du 20 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

La FNC-CSN salue la motion unanime de l'Assemblée nationale en appui aux médias d'information

MONTRÉAL, le 2 mai 2019 - La Fédération nationale des communications de la CSN (FNC-CSN) salue la motion adoptée à l’unanimité par les députés de l’Assemblée nationale du Québec visant à appuyer les médias d’information québécois en leur consacrant notamment une plus grande part des dépenses publicitaires du gouvernement. Celle-ci tombe à point nommé, soit la veille de la Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai).

« Il s’agit pour nous d’une demande récurrente depuis plusieurs années, rappelle Pascale St-Onge, présidente de la FNC-CSN. Nous sommes donc extrêmement satisfaits de l’unanimité avec laquelle les différents partis ont reconnu la qualité et la diversité de l’information journalistique et l’importance de celle-ci pour la démocratie. Un changement d’orientation était devenu plus que nécessaire afin d’appuyer financièrement les médias par le biais des dépenses publicitaires gouvernementales et d’assurer une meilleure justice fiscale. Nous espérons que ce geste enverra un message clair à l’ensemble des annonceurs québécois afin de soutenir nos médias plutôt que les géants étrangers. C’est le meilleur choix pour le bien de nos entreprises, de notre économie et de notre société ».

En effet, en amont du dernier budget provincial, la FNC-CSN a fait de nombreuses représentations afin que les dépenses publicitaires du gouvernement, prises à même les fonds publics, soient redirigées vers les entreprises de presse québécoises. Depuis plusieurs années, une part grandissante de ces sommes sont investies chez les géants du web. Cela profite bien peu à l’économie québécoise et nuit à nos médias d’information, qui vivent une crise sans précédent.

« Nous espérons que le gouvernement reverra ses pratiques publicitaires dans les meilleurs délais et que le gouvernement fédéral emboîtera le pas », estime Pascale St-Onge. La motion demande donc au gouvernement québécois une réelle exemplarité dans ses dépenses publicitaires « afin de contrer l’exode des revenus publicitaires des médias traditionnels vers les plateformes numériques étrangères et de garantir la justice fiscale entre celles-ci et les entreprises québécoises ». Elle vise également à « revoir rapidement l’ensemble des politiques gouvernementales en matière de publicité afin d’assurer que les dépenses publicitaires du gouvernement favorisent un équilibre dans les revenus des médias régionaux et nationaux ». Ces exigences doivent aussi s’appliquer aux différents ministères et organismes gouvernementaux.

La motion a été déposée ce jeudi au cours de la période des affaires courantes par la députée de Verdun, Isabelle Melançon, conjointement avec les députés de Rosemont, de Gaspé, de Chomedey et de Marie-Victorin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...