Édition du 22 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

LGBT

Le projet de loi protégeant le mariage homosexuel fait un pas en avant majeur aux États-Unis

Les sénateurs, dont douze élus républicains, ont voté en faveur d’une disposition procédurale qui met le Congrès sur la voie d’inscrire dans la loi fédérale le droit à l’union des personnes de même sexe.

Tiré de Fugues

À peine une semaine après les élections américaines de mi-mandat, un rare vote dépassant les lignes partisanes a eu lieu au Sénat, mercredi 16 novembre, sur le mariage homosexuel aux États-Unis.

Après un accord trouvé en début de semaine entre des élus démocrates et républicains, les sénateurs ont voté, par une majorité de 62 – dont douze élus républicains –, contre 37, en faveur d’une disposition procédurale qui met le Congrès sur la voie d’inscrire dans la loi fédérale le droit à l’union des personnes de même sexe.

Un vote final pourrait avoir lieu dès cette semaine ou plus tard avant la fin du mois de novembre. Si elle passait, la législation obligerait les États à reconnaître tous les mariages légaux là où ils ont été célébrés.

Des semaines de tractations

Aux États-Unis, les unions entre personnes de même sexe sont garanties par la Cour suprême depuis 2015 avec l’arrêt « Obergefell v. Hodges ». Mais après la volte-face historique, en juin, de la haute cour sur l’avortement, nombre de progressistes craignent que ce droit ne soit lui aussi détricoté.

Mi-juillet, la Chambre des représentants avait voté une loi pour protéger ces unions dans tout le pays. L’ensemble des démocrates, ainsi que 47 républicains, avaient soutenu le texte. Mais près de 160 républicains s’y étaient opposés.

Au Sénat, des tractations étaient en cours depuis des semaines pour s’assurer du soutien d’au moins dix républicains au texte, nécessaire pour son passage en raison de règles de majorité qualifiée. Un groupe composé de sénateurs des deux partis a annoncé lundi qu’un accord avait été trouvé en ce sens.

Opposition de la droite religieuse

Les démocrates du Sénat agissent rapidement pour adopter le projet de loi, alors que leur parti contrôle toujours la Chambre haute. Les républicains ont remporté la majorité à la Chambre des représentants, amis plusieurs observateurs de la scène politiques américaines croient qu’il est peu probable qu’ils abordent la question l’année prochaine.

Ce texte « va s’assurer que les couples LGBTQI + et mixtes soient respectés et protégés de manière uniforme par la loi fédérale », a salué le président Joe Biden dans un communiqué.

Une large majorité des Américains soutiennent le mariage entre personnes de même sexe, y compris dans les rangs républicains. Mais la droite religieuse y reste majoritairement opposée.

Le chef de la majorité au Sénat, le démocrate Chuck Schumer, a déclaré que le projet de loi garantissant la reconnaissance légale des unions homosexuelles est une chance pour le Sénat de « se montrer à la hauteur de ses idéaux les plus élevés » et de protéger l’égalité du mariage pour tous. « Cela fera de notre pays un endroit meilleur et plus juste où vivre », a déclaré M. Schumer.

La très mince majorité républicaine à la chambre basse risque d’ailleurs de compliquer sa gouvernance pour les deux prochaines années. Avec une Chambre républicaine et un Sénat démocrate, le parti de Joe Biden ne pourra de son côté plus faire passer de grands projets dans ce Congrès désormais divisé. Mais l’autre camp non plus.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : LGBT

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...