Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les 200 membres de la section locale 244 d'Unifor travaillant pour Siemens ratifient leur convention collective

DRUMMONDVILLE, QC, le 30 juin 2022 - C’est dans une proportion de 83 % que les membres de la section locale 244 d’Unifor travaillant chez Siemens à Drummondville ont accepté la dernière offre patronale lors de l’assemblée tenue le 29 juin dernier.

La nouvelle convention, d’une durée de trois ans, prévoit plusieurs améliorations :

- Des augmentations de salaire de 2,10 $/heure pour la première année, 1,40 $/heure pour la deuxième et 1 $/heure pour la troisième année. Ces augmentations représentent des pourcentages moyens de 8,7 %, 5,1 % et 3,8 % ;

- Une 5e semaine de vacances dès la 15e année d’ancienneté, une 6e semaine dès la 25e année et l’ajout d’une 7e semaine de vacances pour les membres ayant acquis 35 ans de service ;

- L’augmentation des différentes primes ;

- Une meilleure protection d’emploi contre de la sous-traitance ;

- Une bonification de la banque d’heures supplémentaires ;

- La mise en place d’une banque d’heures régulières ;

- L’augmentation du montant alloué pour les chaussures de sécurité ;

- Plusieurs autres améliorations et protections.

« Félicitations au comité syndical et aux membres de l’accréditation. Par leur solidarité syndicale, leur détermination et leurs solides démonstrations de mobilisation, elles et ils ont fait la différence dans cette négociation », indique Hugues Perreault, représentant national pour Unifor.

Rappelons que les parties avaient débuté le processus de renouvellement de la convention collective des 200 membres de cette accréditation en janvier 2022. Un vote de grève à 99 % avait été accordé par les membres le 30 avril dernier. Le 19 juin, les salariés de Siemens avaient aussi rejeté majoritairement une première entente qui avait été conclue sous la recommandation de la conciliatrice au dossier.

« Je remercie les membres pour leur confiance et leur solidarité, sans eux nous n’y serions jamais arrivés. La préparation en vue de la prochaine négociation commence déjà, restons mobilisés et solidaires », souligne Catherine Dumoulin, présidente de la section locale 244 d’Unifor.

Les membres travaillant chez Siemens fabriquent des panneaux électriques à Drummondville.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...