Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les vingt ans d'altermondialisme : un livre, des événements

En avril 2001 à Québec, les gouvernements des Amériques, sous l’impulsion des grandes entreprises ont tenté, en secret et derrière les barricades, de signer un immense accord commercial – la Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA) – qui aurait permis de marchandiser les principaux secteurs de l’économie. S’est alors produit un choc majeur. Des dizaines de milliers de personnes de partout sur le continent se sont opposées aux forces qui voulaient accélérer le processus de libéralisation. L’organisation du Sommet des peuples, la Marche des peuples d’Amériques, OQP 2001, GOMM, la plus grande manifestation populaire de l’histoire de la Capitale ont contribué à donner naissance au mouvement altermondialiste québécois.

Depuis, ce mouvement s’est inscrit dans le courant du féminisme, du syndicalisme et de l’écologisme d’ici et l’idéal de justice sociale et environnementale qu’il porte est toujours bien vivant. C’est pour en témoigner qu’ATTAC-Québec a publié, chez M-Éditeur, une publication Vingt ans d’altermondialisme au Québec et s’est impliqué, avec des partenaires, à tenir un rassemblement à Québec, le samedi 5 juin, deux webinaires, dont celui à La Grande Transition le dimanche 23 mai, et un 5 à 7 déconfiné à Montréal, le 9 juin prochain au Parc Drolet-Rachel.

L’altermondialisme est le plus important critique du néolibéralisme et de la mondialisation au service des élites financières et des multinationales. Ses mesures phares pour construire un monde meilleur concernent aussi bien l’économie, le partage des richesses et la fiscalité, les rapports sociaux de sexe, l’écologie, l’agriculture, le travail, les relations entre les pays du Nord et ceux des Suds, que les services publics et bien d’autres domaines. Stimulé par le grand mouvement de résistance pendant le Sommet des Amériques de Québec en 2001, l’altermondialisme au Québec a su se nourrir des luttes internationales pour les reprendre et les accorder à nos conditions particulières.

Comment s’est-il adapté aux grandes mutations sociales qui ont caractérisé cette période ? Quelles victoires et défaites marquent le bilan qu’on peut en faire aujourd’hui ? Quelles ont été les luttes particulières de l’altermondialisme chez nous ? Le livre qu’a publié ATTAC-Québec examine comment l’altermondialisme d’ici s’est inscrit dans les mouvements féministe, syndicaliste, écologiste, et a influencé le programme d’un parti politique, Québec solidaire. Il expose les rapports entre le Québec et les pays des Suds dans un lien de réciprocité stimulant, se développant entre autres dans les forums sociaux mondiaux, dont l’un s’est tenu à Montréal. Il s’interroge sur ses moyens d’action et sa capacité de provoquer des changements. Réfléchir sur les vingt ans d’altermondialisme permet de comprendre les racines de ce mouvement et de se projeter dans l’avenir.

C’est une invitation d’ATTAC-Québec à travers la publication du livre et les prochaines activités à LGT 2021 et les 5 et 9 juin.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...