Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Itinérance

Politique en itinérance : Québec solidaire déplore l’absence d’un plan d’action en itinérance

Montréal, le 27 février 2014 - Avec le dépôt de la Politique en itinérance, Québec solidaire déplore le fait que le plan d’action qui aurait dû accompagner la politique qui, lui, aurait eu un impact concret sur la vie des personnes itinérantes devra encore se faire attendre. Le gouvernement reconnaît que la problématique de l’itinérance est un enjeu qui doit être pris en charge par l’État, mais ne s’en donne pas les moyens.

« Comme on pouvait s’y attendre, le plan d’action demeure le grand inconnu de toute l’opération aux allures électorales. Son élaboration et sa mise sur pied seront soumises au bon vouloir du prochain gouvernement élu », a affirmé Manon Massé, candidate solidaire dans Sainte-Marie-Saint-Jacques.
 
« Je tiens cependant à saluer le fait que l’itinérance chez les femmes et les personnes des communautés autochtones ait été mise de l’avant dans ce document d’orientation. C’est un pas dans la bonne direction que de prendre en compte plusieurs aspects de l’itinérance, de la judiciarisation des personnes en situation d’itinérance au logement. »
 
« On peut déjà constater que plusieurs problèmes sous-jacents à la politique ne tarderont pas à se présenter si celle-ci est mise en place. On parle de déplacer les ressources de l’hôpital vers la rue plutôt que de faire venir les personnes itinérantes à l’hôpital et ce, à coût nul. Encore faudra-t-il que le système de santé ait les ressources disponibles. Nous avons bien peur que la pire embûche qu’aura le gouvernement pour mettre sur pied sa politique soit le gouvernement péquiste lui-même. Les orientations budgétaires du ministre Marceau qui tendent vers l’austérité risquent d’empirer la situation déjà alarmante de saturation du réseau de la santé et ainsi mettre des bâtons dans les roues des bonnes intentions de la ministre. »
 
Rappelons que Mme Hivon a fait référence à investissement de 140 millions $ avait été annoncé pour soutenir le milieu communautaire comme étant une partie de la solution pour la mise en place de la politique. Or, cette annonce ne se retrouve pas dans le dernier budget Marceau.

Sur le même thème : Itinérance

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...