Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Alimentation

Projet de loi pour soutenir les microbrasseries et les microdistilleries - Québec solidaire appuie les artisans d'ici

QUÉBEC, le 10 juin 2021 - Alors qu’on assiste à la réouverture des bars et restaurants un peu partout au Québec, la députée de Québec solidaire responsable du dossier de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation, Émilise Lessard-Therrien, croit qu’il est plus que jamais nécessaire de propulser le développement des microbrasseries et microdistilleries à la grandeur du Québec. Elle a déposé en ce sens un projet de loi afin de réformer le cadre législatif entourant la production et la mise en marché des produits de microbrasseries et de microdistilleries.

« Le début du déconfinement et la reprise graduelle des activités représentent l’occasion idéale pour revoir la réglementation et donner un véritable second souffle à nos artisans et producteurs locaux, en leur permettant d’exploiter leur plein potentiel. Les microbrasseries et les microdistilleries sont un moteur économique puissant dans l’ensemble des régions du Québec. Il faut absolument reconnaître leur apport indispensable pour le développement économique local, surtout après l’année que l’on vient de vivre. Ces petites institutions qui fleurissent à la grandeur du territoire sont véritablement structurantes pour les communautés dans lesquelles elles prennent racine. C’est non seulement des jobs, c’est une fenêtre pour les saveurs locales, un lieu de diffusion culturel, ça dynamise le quotidien des gens de la place et ça attire les touristes. Il faut absolument leur donner les moyens de leurs ambitions. », affirme la députée solidaire.

Le projet de loi présenté ce matin par la députée solidaire modifie le cadre législatif par la création de deux nouveaux permis : le permis de microdistillateur et le permis de microbrasseur. Le permis de microdistillateur permettra entre autres aux microdistilleries québécoises de vendre leurs produits sur les lieux de production sans devoir les acheter préalablement à la Société des alcools du Québec. Le permis de microbrasseur permettra notamment aux microbrasseries québécoises de vendre leurs produits dans les marchés publics ou de les livrer directement auprès des consommateurs.

« Ce projet de loi de Québec solidaire répond exactement aux demandes répétées de l’Union québécoise des microdistilleries du Québec (UQMD) depuis près de 5 ans. En appelant ce projet de loi, le gouvernement a l’occasion de démontrer qu’il tient ses promesses de « donner de l’air » à notre secteur tout en favorisant l’agrotourisme et l’achat local qui lui est si cher », affirme Jonathan Roy, président de l’Union québécoise des microdistilleries du Québec.

« En déposant ce projet de loi, Québec Solidaire démontre clairement qu’il a saisi d’importants enjeux de l’industrie des microbrasseries du Québec et propose des pistes pour favoriser son développement. Il importe à présent que des actions concrètes soient posées par le gouvernement pour que cette industrie à succès poursuive son essor », ajoute Marie-Ève Myrand, directrice générale de l’Association des microbrasseries du Québec.

Avec les quelque 280 microbrasseries et plus de 50 microdistilleries au Québec, c’est plus de 5 000 emplois directs qui sont créés et maintenus dans l’ensemble des régions. Ces entreprises sont présentes dans plus de 140 villes au Québec et une bonne proportion d’entre elles sont situées dans des villes de moins de 10 000 habitants.

« Du point de vue économique, cette industrie est un générateur d’emploi très important en région. Les microbrasseries québécoises créent plus d’emplois par litre de bière vendue que les grands brasseurs comme Labatt et Molson, en plus d’être entièrement sous propriété québécoise. Comme dans presque tous les milieux, la CAQ n’a d’yeux que pour les gros joueurs, alors que ce sont les petites entreprises comme les microbrasseries et les distilleries de petite taille qui contribuent davantage à structurer et dynamiser nos milieux de vie de Percé à Val-d’Or en passant par Dunham, Saint-Gédéon, Saint-Tite et des centaines d’autres municipalités au Québec », conclut Émilise Lessard-Therrien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Alimentation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...