Édition du 18 janvier 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Québec solidaire, la vraie alternative à la CAQ

QUÉBEC, le 10 déc. 2021 - À l’heure des bilans à l’Assemblée nationale, l’équipe de Québec solidaire fait un constat très positif de sa session parlementaire, s’étant imposée comme la véritable alternative à la CAQ.

« Au début de la session, on a présenté trois priorités : les jeunes familles, le logement et l’environnement. Je pense qu’on peut dire : mission accomplie, s’est réjoui Gabriel Nadeau-Dubois lors du point de presse présentant le bilan de sa formation politique vendredi à l’Assemblée nationale. Dans l’équipe de la CAQ, il y a un ministre des Nordiques, un ministre des Expos et qui sait, demain, un ministre de la Pétanque. Dans l’équipe de Québec solidaire, on a dix députés qui apportent des vraies solutions aux vrais problèmes des gens. »

Après la grande séduction de la CAQ, la grande diversion

Ce qu’on a vu du côté de la CAQ cet automne, c’est la fin de la grande séduction et le début de la grande diversion.

« On a bien fait notre travail et mis en lumière les faiblesses de la CAQ. J’ai une mauvaise nouvelle pour François Legault : malgré ses tentatives de diversion, les Québécoises et les Québécois n’oublieront pas la désinformation dans les négociations avec les éducatrices, son obsession pour le troisième lien, le cafouillage de la gestion de la COVID-19 dans les CHSLD, le refus d’être transparent sur l’octroi de l’aide financière aux entreprises, les fermetures d’urgences et les prix indécents des logements. La coupe est rendue pleine », estime Manon Massé, qui rappelle que sa formation politique n’abandonnera pas sa demande de tenir une enquête publique sur la gestion de la pandémie.

« Si on demande une enquête publique, ce n’est pas pour trouver des coupables ou faire rouler des têtes au gouvernement : on le demande parce que la population québécoise veut savoir la vérité et elle y a droit. Le système a échoué et on a la responsabilité collective de comprendre pourquoi. La réalité, c’est que le gouvernement est de plus en plus isolé et il cherche à gagner du temps, mais on ne lâchera pas le morceau », martèle M. Nadeau-Dubois.

Un automne solidaire sur le terrain

Cet automne, les Solidaires ont adopté la meilleure plateforme de leur histoire et se sont mobilisés sur le terrain avec les gens.

« Sol et Catherine ont rassemblé 250 personnes à leur assemblée sur le troisième lien. On est allés soutenir les travailleuses en CPE et on a marché derrière les jeunes qui se mettent en action pour le climat. Partout, ce que les gens nous disent, c’est qu’ils partagent notre vision du Québec et qu’ils ne se reconnaissent pas dans celle de François Legault. Notre travail, c’est d’aller les rejoindre puis de leur donner le goût d’embarquer », conclut Manon Massé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...