Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Rentrée scolaire - Les échecs du ministre Roberge vont affecter la qualité de l'enseignement

SHERBROOKE, QC, le 16 janv. 2022 - Alors que des centaines de milliers d’élèves s’apprêtent à retourner sur les bancs d’école demain, le ministre Roberge n’a toujours pas terminé ses devoirs comme ministre de l’Éducation. Selon la députée solidaire Christine Labrie, il reste plusieurs mesures à mettre en place pour améliorer la sécurité dans les milieux scolaires et éviter que des éclosions aient un impact sur la qualité de l’enseignement.

« Jean-François Roberge semble avoir oublié que son rôle n’est pas uniquement d’ouvrir les écoles pour que les parents puissent travailler, il doit assurer la qualité de l’enseignement et des services. Dans le contexte où on s’attend à ce que plusieurs membres du personnel soient en isolement, vu la multiplications des cas, je m’inquiète que les élèves subissent beaucoup d’instabilité, que la qualité de l’enseignement diminue, et que les élèves à besoins particuliers perdent l’accès aux services dont ils ont besoin parce que le personnel est réquisitionné ailleurs », déclare Christine Labrie, responsable solidaire en matière d’éducation.

Des décisions incompréhensibles

La députée solidaire de Sherbrooke ne comprend pas l’obstination de la CAQ à ne pas rendre accessibles les masques N95 à ceux et celles qui souhaitent les utiliser. La décision de ne plus compiler les cas dans les écoles et de cesser d’aviser les parents lorsqu’il y a des cas positifs dans les classes de leurs enfants constitue par ailleurs un manque de transparence problématique.

« Les membres du personnel et les parents doivent être informés s’il y a eu un contact avec un cas positif. C’est fondamental de partager cette information pour qu’ils puissent augmenter leur vigilance face aux symptômes et prendre des décisions éclairées quant à leurs contacts avec leurs proches qui peuvent être vulnérables », déclare Christine Labrie.

Le retard chronique du Québec en matière de ventilation est également alarmant. C’est pourquoi Québec solidaire demande que dès cette semaine, le gouvernement dévoile les résultats de lectures des classes où des lecteurs de CO2 sont installés.

« La lenteur du gouvernement caquiste en matière de ventilation dans les écoles n’est plus à prouver. Le ministre Roberge a commencé par nous traiter d’alarmistes par rapport à la qualité de l’air, puis il a avancé à reculons en tardant à lancer l’appel d’offres pour les lecteurs de CO2, alors il n’a pas réussi à les installer tous en décembre comme promis. Je m’attends à ce qu’on rende publics dès lundi les résultats des classes où il y a des lecteurs, et qu’on installe dans les plus brefs délais des purificateurs d’air là où c’est nécessaire », presse la députée de Sherbrooke.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...