Édition du 11 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Un arrivage récent de quelques titres publiés...

Un arrivage récent de quelques titres publiés au Québec avec les résumés de l’éditeur et la première de couverture.

Le choix de la guerre civile. Une autre histoire du néolibéralisme. Lux éditeur, 2021

Pierre Dardot, Christian Laval, Haud Guégen et Pierre Sauvêtre.

Cet ouvrage aborde le néolibéralisme sur le terrain qui, dès ses origines, fut le sien : le choix de la guerre civile en vue de réaliser le projet d’une pure société de marché. Une guerre de domination polymorphe qui sait parfois se doter des moyens de la coercition militaire et policière, mais qui se confond souvent avec l’exercice du pouvoir gouvernemental et qui se mène dans et par les institutions de l’État.

De Hayek à Thatcher et Pinochet, de Mises à Trump et Bolsonaro et de Lippmann à Biden et Macron, le néolibéralisme a pris et prend des formes diverses selon ce que commandent les circonstances. Et ce qui apparaît, dans cette perspective stratégique, c’est l’histoire d’une logique dogmatique implacable qui ne regarde pas aux moyens employés pour affaiblir et, si possible, écraser ses ennemis.

Livre Le choix de la guerre civile

Colonialité et ruptures. Lux Éditeur, 2021

Ella Shohat

Il est courant aujourd’hui d’opposer les Arabes aux Juifs et les musulmans aux juifs. Depuis des décennies, Ella Shohat déplace les paradigmes, et notamment cette opposition trop souvent commodément naturalisée et instrumentalisée qui nie les stratifications de l’histoire.

Shohat déplie tout ce qui relie les « deux 1492 » (la Reconquista et la « découverte » des Amériques), les petites et grandes ruptures coloniales et la mise en récit des passés juifs dans les espaces musulmans après la partition de 1948 en Israël/Palestine. Elle élabore une pensée des figures juives arabes, notamment à partir du fait constitué par les descendants juifs des sujets colonisés dans les espaces arabo-musulmans. Penser les juifs arabes, c’est dire la perte de mondes, mais aussi la traversée des frontières. Shohat montre ce qui rapproche des géographies humaines et des champs de recherche habituellement maintenus séparés.

Contextualisés par une introduction et une préface, les quatre textes de ce recueil illustrent le rôle fondateur de Shohat dans le champ des études juives arabes/mizrahies. L’autrice y redéfinit l’exil, la diaspora et le retour dans une perspective qui révèle des paysages complexes d’appartenance.

Livre Colonialité et ruptures

Le capitalisme, c’est mauvais pour la santé. Écosociété, 2021

Anne Plourde

La crise sanitaire, économique et sociale découlant de la pandémie de COVID-19 n’est qu’une « répétition générale » des catastrophes auxquelles sera confrontée l’humanité si elle ne parvient pas à limiter le réchauffement planétaire. Or, le réseau sociosanitaire québécois, affecté par 40 ans de réformes néolibérales, est très mal préparé pour affronter de tels bouleversements. Pour Anne Plourde, le diagnostic est clair : le capitalisme, c’est mauvais pour la santé.

Coupes massives, dégradation des conditions de travail, pénuries de personnel, rémunération indécente des médecins, bureaucratisation à outrance, modes de gestion autoritaires et privatisation croissante des services... Dans une analyse aussi limpide que pénétrante, Anne Plourde met en relief le rôle du capitalisme et de la lutte des classes dans cette détérioration du système public de santé québécois. En prenant appui sur l’histoire des Centres locaux de services communautaires (CLSC), elle livre une critique abrasive du modèle de soins dominant, centré sur « le bon docteur, l’hôpital et le pilulier ».

Le capitalisme, de par sa nature même, crée des conditions de vie nocives pour les individus et la planète. Et en médicalisant les problèmes sociaux et politiques, il dépolitise les enjeux liés à la santé. Heureusement, ce n’est pas la seule avenue possible. Lutter pour dépasser ce système basé sur l’exploitation et la domination, bâtir des services de santé démocratiques et robustes, voilà ce qu’on peut faire de mieux pour garder la santé !

Le capitalisme, c’est mauvais pour la santé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...